Voyages | Articles

Jour 6 : Corfou

13 décembre 2016

 

Holà,

Aujourd’hui, ayant une migraine atroce, je n’ai pu sortir qu’à partir de midi. Suite à prélassement et une flemme intense, j’ai enfin pu sortir de mon lit. Nous sommes donc repartis à l’aventure dans la ville. Sauf que cette fois-ci, nous avons pris des chemins différents et des routes moins fréquentées. Jusque là, nous nous étions contentés de marcher sur la route centrale d’Achavari. Nous sommes presque sortis de la ville vers une grande route menant à la lisière de la forêt. Mais sous une chaleur pareille, nous avons préféré ne pas nous y engager.

Sur notre chemin nous avons réussi à me trouver un chapeau blanc, assez basique mais qui fait son job. Nous avons continué de chercher un chapeau ou une casquette pas trop cher pour les hommes mais sans grand succès. C’était soit trop cher, soit ils ne correspondaient pas à nos goûts. J’ai pu appercevoir des sacs, des serviettes et même des casquettes Minions. (Parce que oui, si vous ne le savez pas, je suis une fan incontestée des Minions!)

C’était assez déconcertant de voir la différence entre la grande rue commerciale et les autres rues parallèles. On aurait dit qu’on était dans deux univers différents. Si l’une était pleine de magasins de souvenirs, de restaurants et de toutes sortes d’activité ayant des fins touristiques, l’autre était un ensemble de maison avec des potagers. A Akhavari, on peut bien distinguer les grandes villas/hôtels pour les touristes avec des grandes piscines et les domiciles de la population grecque vraiment sobres et simples avec des petits potagers.

Vers 14h, nous n’avions toujours pas mangé. C’était donc reparti pour une chasse aux restaurants. Finalement, nous avons déjeuner dans un restaurant nommé “Filaraki”. Nous avons mangé à moins de 5 euros pour deux et la serveuse était vraiment adorable. En plus, le cadre était vraiment sympa de base donc c’était super de déjeuner là bas.

Plus tard, nous sommes retournés à la plage mais seulement vers 18h pour éviter les familles, les enfants et les coups de soleil. A nouveau, nous nous sommes baignés puis nous avons fait un château de sable. Mais pour une fois, nous l’avons presque achevé.

C’est en rentrant que je me suis rendue compte de l’absence de jus de fruit. Oui, le jus de fruit est absolument vital pour mon petit déjeuner, sinon je suis de mauvaise humeur. C’est un peu comme d’autres et le café en quelque sorte. Résultat? Retour au Diellas, le supermarché Grec dont on ne semble plus pouvoir se passer. Nous avons racheté des cookies par la même occasion, que nous avions découvert le premier jour ici. Ils sont vraiment super bons et le paquet coûte moins d’un euro. Alors pourquoi s’en priver?

Et comme nous étions dans les habitudes, nous sommes retourner dîner au Pumphouse, je vous en ai parlé il y a quelques jours. Cette fois-ci, il y avait un groupe de musiciens donc ça créait une petite ambiance. Les plats étaient toujours aussi délicieux (et toujours un peu trop salés) et le service toujours un peu lent mais pour le prix et la qualité, on peut pardonner.

La journée s’est terminée avec une petite guerre entre les araignées et nous. Un petit duel sans précédent qui nous a prouvé que le courage et nous, ce n’était pas trop ça.

Encore une journée qui se termine, ici c’est déjà demain donc bonne fête à vos papas.

A demain, même lieu, même heure ! (ou pas)

 

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *