Voyages | Articles

Jour 8 : les vagues

13 décembre 2016

Après le jour de la flemme, nous nous sommes levés et nous avons décidé d’aller acheter des trucs pour accompagner le reste des pâtes. Ensuite, nous avons profité des quelques rayons de soleil et puis, du cri persistant des enfants.

Dans le Diellas, nous avons même croisé un des vacanciers de notre villa. Il est roumain et a séjourné en France, il y a quelques temps. C’était amusant de le voir parler français. Mais sa compagne et lui, sont des personnes vraiment sympathiques.

Avec le mauvais temps, le vent soufflait et qui dit vent, dit vagues ! Nous avons pu, enfin, profiter de vraies vagues. Il faut dire que je suis un peu une enfant dans ma tête alors me jeter dans les vagues, c’est un plaisir sans nom à mes yeux. C’était amusant car lorsque nous sommes arrivés sur la plage, il y avait pas mal de personnes qui regardaient l’eau d’un air dubitatif.

C’était magnifique de voir la mer se déchaîner et en même temps, c’était fatiguant d’aller à sa rencontre. Mais ça m’avait tellement manqué de sentir les vagues m’éclabousser comme si les courants en dépendaient. D’ailleurs, malgré ce qu’on pouvait croire, les vagues nous projetaient vers l’avant mais en même temps, un courant tentait de nous attirer vers l’horizon.

Après une bonne douche et un peu de repos, nous sommes repartis vers la plage pour regarder les vagues se déchaîner contre la plage. C’était magnifique parce que malgré les nuages, il y avait une percée pour laisser quelques rayons de soleil apparaître. En fait, c’état comme s’il y avait un nid de soleil dans ce ciel nuageux et ça donnait un côté très poétique au paysage.

Nous avions repéré un restaurant qui propose un mezzé végétarien mais en regardant plus attentivement le menu, ça ne m’a pas donné envie. Nous avons donc continué notre poursuite vers un lieu où dîner. Nous avons fini dans un petit restaurant nommé le Veggera.

Le cadre était magnifique, la nourriture vraiment bonne et copieuse. Et puis, le serveur était vraiment adorable. Il nous a même offert à boire en nous apportant l’addition. Il était vraiment chaleureux et il nous a même serré la main quand nous sommes partis. Ah et j’oubliais, naturellement, mes pommes de terre étaient trop salées. J’ai fini par croire qu’ici, ils salent vraiment tous les plats “sans modération”.

La soirée s’est poursuivie par une énième promenade sur la plage et par un petit cocktail en ville. Nous avons pris un mojito et un tequilla sunrise. Au delà de ma passion pour les mojitos, le deuxième cocktail était pas mal. Attention, je n’incite pas à boire de l’alcool en masse ! Ceux qui me connaissent, savent à peu près ce que je pense de ce genre de chose. (et bien sur chacun fait ce qu’il veut)

Sur ce, à demain !

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *