Dites "non" au harcèlement

Il y a quelques temps, j'ai écrit pour "What's up Montpellier" un article sur le harcèlement scolaire. Mais je me sens obligée d'en reparler ici. Si dans l'autre article, j'avais exprimé des faits concrets appuyés de témoignage, aujourd'hui j'ai envie de vous en parler entre nous.

L'article : http://whatsupmontpellier.com/index.php/2015/10/31/harceles-et-oublies/

Même si les faits réels sont importants, cela ne permet pas de guérir la blessure. Je pense qu'on a tout intérêt à en parler comme ça, simplement, avec des mots maladroits mais qui auront peut être un peu plus de sens. Je n'ai pas envie de faire passer cette réalité pour de simples chiffres. Il est vrai que ces chiffres parlent d'eux même mais avant tout, cela parle de nous. Les victimes de harcèlement sont partout, cela peut être toi, moi, ton voisin, quelqu'un de ton entourage, quelqu'un de ta classe, etc.

Mais la vérité c'est que très peu en parle. Ils ont peur et c'est légitime, parce que leur agresseur met la pression sur eux. Mais ces insultes répétées, ces coups, ces mots blessants, tout cela n'est pas sans conséquence. Nous ne pouvons pas ignorer que c'est quelque chose qui touche beaucoup plus de gens qu'on laisse paraître. Si vous connaissez quelqu'un qui subit du harcèlement, parlez en car cette personne ne sera peut être jamais prête à le faire d'elle même.

Le harcèlement est malheureusement devenu quelque chose de courant, mais cela ne veut pas dire que nous devons le tolérer. Nous devons le dénoncer. Cela détruit. Même quand vous pensez que c'est "juste pour rire" ou qu'ils se "taquinent", cela peut être faux. L'harceleur trouve ça certainement marrant, mais je doute que ce soit le cas de la victime. Le cyber harcèlement est encore plus destructeur, en plus d'entendre des remarques méchantes, la vicitme est fasse à des groupes qui l'insultent en continu, parfois de manière anonyme. Ce n'est pas parce que c'est sur internet que les mots sont moins blessants, au contraire.

Faites attention à ce que vous dites, les mots peuvent blesser beaucoup plus qu'une lame. Ils se répètent en boucle dans votre esprit jusqu'à vous rendre fou. Ils s'insinuent dans vos pensées, ils sont là, ils vous font mal et vous finissez par croire qu'ils disent la vérité. Alors si vous pensez qu'une petite blague raciste, une petite insulte ou je ne sais quoi, ne fait pas de mal, vous vous trompez.

Pensez-vous qu'entendre qu'on est trop gros, trop maigre, que nos origines ne sont pas bien, que notre style vestimentaire est pourri, c'est quelque chose de drôle. De manière répété, cela rentre dans votre esprit et je doute que ce soit simple pour que cela en sorte. Alors ne laissez pas passer. Si quelqu'un se moque de vous ou de quelqu'un d'autres pour une quelconque raison, il a tort et il doit le savoir.

Que le harcèlement soit verbale, physique ou, vous devez en parler et vous sortir de là. Ce n'est pas normal, ce n'est pas votre faute. Vous devez lutter mais vous ne pouvez pas le faire seul. Alors parlez, criez, faites ce que vous avez à faire pour que votre malheur s'éloigne.

Il n'y a rien de "normal" dans le fait de martyriser quelqu'un comme il n'y a rien de normal d'encaisser des remarques désobligeantes. Ne fermez pas les yeux sur votre peine ni sur celle des autres. Parlez en, parlez pour évacuer et pour affronter les choses avec quelqu'un de confiance. Et si vous n'avez personne, il y aura toujours des gens qui sont là pour ça.

Voici une étude qui a été faite : https://www.youtube.com/watch?v=jVBdpSvd3GI
Numéro STOP HARCELEMENT : 0808 807 010
Numéro NET ECOUTE : 0800 200 000
Non au harcèlement : 3020
Le site pour agir contre le harcèlement : http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/
Les victimes se confient… (Témoignages) : http://www.francetv.fr/temoignages/harcelement-scolaire/
Besoin de parler ? https://www.sos-amitie.com/

Publié le 19 janvier 2017