Billets d'humeur

Parlez

7 février 2017

Parle de ce qui te fait mal, parle de ce qui te fait du bien. Parle et surtout, ne le garde pas au fond de toi. Toutes ces souffrances, toutes ces douleurs, tous ces sentiments refoulés doivent être extérioriser. C’est mauvais de tout garder pour soi, de porter le poids du monde sur ses petites épaules. C’est ce même poids qui nous fait sombrer, qui creuse notre tombe, qui nous mène six pieds sous terre. 

Tu as besoin d’aide, tu dois pouvoir compter sur quelqu’un. En même temps, c’est dur de se confier à nouveau quand on n’a déjà souffert. Mais les gens sont tous différents, ce n’est pas parce que quelqu’un vous a trahi que d’autres le feront. Nous ne nous connaissons pas, j’en ai bien conscience mais je sais très bien à quoi cela mène. On a peur d’embêter les gens, on n’a pas confiance, on fait les mauvais choix et on se dit qu’on ne veut pas impliquer ceux que l’on aime. 

Mais justement, est-ce que tu as pensé à eux? Malgré tout ce que tu peux penser, ils finiront par découvrir que quelque chose ne va pas. Même si tu as la sensation de jouer la comédie à la perfection, tu finiras par te trahir et à ce moment là, ils vont souffrir. Ils vont se sentir impuissants, ils vont penser qu’ils ne comptent pas, qu’ils ne sont rien pour tpoi. Mais pire encore, ils ne vont pas savoir comment t’aider. 

Laisse les te tendre la main. Ce n’est pas montrer un signe de faiblesse, mais justement, montrer qu’on a la force d’admettre qu’on a besoin d’aide pour y arriver. Alors parlez quand cela ne va pas, parler de ce qui vous chagrine, parlez quand vous vous sentez dépassé. Parce que votre entourage vous aime et il est là pour vous, dans les meilleurs moments comme dans les pires. 

Parlez si vous ne voulez pas vous écrouler. 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *