Adieu, bon voyage vers les cieux

Je n'arrive plus à contenir ce que je ressens, tout cela devient réel et je ne peux rien y faire. Cela fait des jours et des jours que je réalise pas, que je n'arrive pas à me dire que ça y est "c'est fini". Quelque part, je m'étais persuadée que si je ne laissais rien transparaître, ça irait. Mais c'est totalement faux. La vie est injuste, pourquoi tu pars? Pourquoi maintenant? Pourquoi de cette manière? Je sais que tu souffres et que tu as beaucoup souffert. Mais je ne me résigne pas à te dire « adieu » .

Tu m'as vu grandir, tu m'as vu faire mes premiers pas, tu as pansé mes premières blessures, tu faisais partie de la famille tout simplement. Comment a-t-on pu en arriver là? Comment pouvons nous souffrir comme ça? Je n'en peux plus, je ne supporte plus tout ça. Je voulais être inatteignable, je ne voulais pas y croire. Je me disais que si je ne ressentais plus rien, ça serait plus facile. En fait, non, c'est tout le contraire, j'espérais que tout irait mieux. Je priais si fort pour que tu sortes de ton sommeil, je voulais que tu puisses vivre à nouveau.

Je sais que tu es dans un entre deux, entre la vie et la mort. Mais aujourd'hui je sais que si tu t'en sors, rien ne sera plus comme avant. Tu ne pourras peut être plus parler, peut être plus rire, sourire, marcher, voir, courir, bouger, en fait, tu ne pourras plus vivre. Est-ce qu'il faut te laisser dans cette souffrance constante? Est-ce qu'on doit te garder égoïstement? ou te laisser partir soudainement? Alors ça se termine comme ça? C'est comme ça que ça va finir? Nous devons te laisser partir pour ne plus te faire souffrir?

Et comme nous ne pouvons pas nous dire « au revoir » , je profite de ce texte pour le faire. Je ne sais pas vraiment quoi te dire, j'espère juste que tu vas arrêter d'agoniser. Je sais que c'est dur, que tu nous entends sûrement mais nous devons te libérer de tes blessures. C'est tellement stupide, j'ai l'impression d'être effondrée alors que tu es détruite de l'intérieur, je n'imagine même pas ce que tu endures,.  Mais ici, tu es aimée, sois en sûre. Tu as été là dés les premiers jours de ma vie et je penserai à toi jusqu'au dernier. Il y a tellement de choses que je pourrais te dire mais celle qui me semble être la plus adaptée c'est : Merci.

Merci d'avoir été une personne aussi formidable, merci d'avoir été là pour moi, merci d'avoir fait partie de mon existence, merci pour toutes ces belles choses que tu m'as faites découvrir, merci de m'avoir redonné le sourire. Merci pour tout.

Alors sur ces mots, je te dis « Adieu » , bon voyage vers les cieux.

Publié le 19 mars 2017