Textes

Et après la mort?

6 mars 2017

Après la mort, qu’est ce qu’il y a ? Qu’est ce qu’il nous arrive lorsque tu cesses de respirer, lorsque tu ne te réveilleras jamais ? Le « avant », tu le connais, tu sais ce que tu as vécu, ce que tu as perdu et à ton départ, les autres sont là pour se remémorer, pour te faire vivre dans leurs pensées. Tu auras marqué des mémoires et les auras fait rêver, rigoler, profiter du temps qu’ils ont passé à tes côtés.

Le « pourquoi » de ta mort est connu aussi, c’est les vivants qui le découvriront, le chercheront et le pleureront. Mais après la mort ? En as-tu aussi conscience ? Sais-tu pourquoi tu nous lègues ton absence ?
Suicide. Accident. Maladie. Meurtre. Tant de solutions pour mettre fin à sa vie, c’est triste mais c’est ainsi. Le monde entier n’est pas capable de lutter contre cette terrible vérité car oui beaucoup on choisit d’abréger leurs vies, de mettre fin à celles des autres ou alors la nature s’en charge…On connaîtra, du moins, on cherchera à comprendre les raisons pour lesquelles une personne meurt, pour qu’elle nous quitte si tôt, si précipitamment. Car pour les personnes qui restent après ton départ, que ce soit enfant, adolescent ou bien parent, ta mort sera toujours arrivée beaucoup trop tôt.

Mais après ? Qu’y a t-il ? A-t-on plusieurs vies ? Doit-on croire à la réincarnation ? Va-t-on au paradis surveiller ceux qu’on aime ? Rejoint-on ceux qui sont déjà partis ? Existe-il réellement un paradis et un enfer ?
Tant de questions auxquelles personne ne peut répondre, car aucun mort n’est revenu nous raconter, personne ne peut nous fournir un pareil témoignage.

Mais j’aimerai quand même savoir, connaître ce qu’il y a à la fin de notre histoire, à l’achèvement de nos espoirs, lorsque la vie devient un réquisitoire. J’aimerai connaître la vérité, savoir ce que tout le monde continue d’ignorer. On nous répète que les défunts veillent sur nous, nous protègent et qu’ils sont un peu comme nos anges gardiens. Cela ne les empêchent pas de nous manquer, de laisser un vide que personne ne peut combler. Alors aujourd’hui, je continue de croire ou d’espérer qu’un jour, je les retrouverai

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *