Un peu de moi

Pourquoi je suis végétalienne?

18 mai 2017

Hello les Cactus,

Aujourd’hui je reviens avec un article qui me tient à cœur. Attention, il n’a pas vocation à culpabiliser ceux qui consomment des produits d’origine animale mais seulement à vous expliquer ma démarche. 

S’il pouvait ne pas finir dans votre assiette, je vous en serai reconnaissante.

Il y a assez longtemps, quand j’avais 7-8 ans, j’étais déjà convaincue qu’il y avait un problème. Naturellement, mes parents n’ont pas accepté que j’arrête de manger de la viande à cet âge là. Les végétariens étaient encore méconnus et la tendance générale menait à croire que cela pouvait être dangereux pour la croissance. Mais quand j’étais petite, je me disais déjà que les animaux devraient vivre la vie qu’ils méritent.

En fait, je n’ai jamais compris qui nous étions pour créer le génocide animalier. On pourra me dire qu’on n’en a besoin, ce n’est absolument pas le cas. Bref, j’arrêtais pas de me poser les questions suivantes :
– Pourquoi on tue pour notre simple plaisir?
– Pourquoi a-t-on besoin de le faire en masse?
– Pourquoi tuer quelqu’un est passible de prison mais tuer un animal est une banalisation du meurtre?
– Qui est-on pour décider qui doit vivre ou mourir?
– Pourquoi prenons nous les animaux comme étant des distributeurs de viande?
– Comment pouvons nous tuer des bébés?
– Comment cautionnons nous ça?

Toutes ces questions m’ont mené à arrêter la viande et le poisson à l’âge de 12 ans. Pour vous donner une idée, aujourd’hui j’en ai 21, donc je n’ai pas eu de problème de croissance ni de problème de santé lié à mon alimentation. Alors oui, j’ai été longtemps végétarienne mais c’était déjà difficile de faire accepter mes convictions, donc je suis restée végétarienne plusieurs années avant de décider d’arrêter les produits alimentaires d’origine animale. Cela a été progressif puisque manger en ville ou à l’université de manière végétalienne est un peu compliquée. Alors je mangeais 100% végétalien chez moi et quand je sortais, je mangeais parfois végétarien. Suite à la vidéo d’Alice Esmeralda (jetez un coup d’oeil à sa chaîne youtube, c’est juste génial), j’ai décidé d’acheter une boîte isotherme pour mettre mes repas confectionnés chez moi et les amener à l’université. Cela m’a changé la vie et m’a permis de devenir végétalienne.

Mais au delà de l’aspect éthique de la démarche, on peut se poser des questions sur l’environnement. Pour produire de la viande, cela demande des ressources énormes, que ce soit au niveau de l’eau comme des céréales. Si on produisait moins de viande, nous pourrions nourrir davantage les gens. (Mais vous le savez, le profit avant les vies.) Inutile de vous rappeler les cours d’SVT que vous avez dû suivre pour vous dire combien de quantité de ressource nous avons besoin pour produire un steak et combien de personne on aurait pu nourrir avec. Mais la déforestation, l’agriculture intensive et l’élevage intensif sont des maux pour notre planète. C’est un fait.

Aussi, de nombreuses recherches ont montré que la viande était néfaste pour la santé de l’homme. En manger trop possède des répercussions comme le cancer tout simplement. Surtout que les lobbyistes ne se préoccupent pas de votre santé et mettent dans leur viande un colorant cancérigène pour rendre la viande transformée (saucisse, jambon, etc) plus attractive. (Je vous l’avais dit, le profit avant la santé). Bref, si vous décidez de continuer de consommer de la viande pour votre bon plaisir (rappelons bien que vous n’en avez pas besoin), c’est une chose mais peut être que vous pouvez diminuer cette consommation pour la planète et votre santé.

Evidemment, je vais vous parler de la vitamine B12. C’est la seule vitamine qu’on ne trouve pas dans notre alimentation en étant végétalien. Cette fameuse vitamine qui était synthétisée par les plantes, mangée par les animaux et qu’on se procurait à travers eux. Aujourd’hui, dans la viande industrielle, vous pouvez vous procurer cette vitamine en mangeant de la viande tout simplement parce que la viande que vous mangez a été bourrée d’antibiotiques. Elle est ingérée par les animaux pour prévenir des maladies, c’est à dire qu’ils ne sont pas malades mais pour pas courir le risque de perdre des sous, on les traite quand même. Et c’est comme ça que vous mangez la B12. Alors quand on voit des végétariens, végétaliens ou véganes et qu’on leur dit que la B12 en comprimé qu’ils prennent n’est pas naturelle, vous prenez la même mais en la mangeant. Et ce qui est drôle et qui prouve que la viande de mauvaise qualité est majoritaire est : un carniste peut avoir des carences en B12 aussi, juste que nous les végés, on les surveille plus donc on les détecte plus. Mais vous aussi, vous n’êtes pas à l’abri.

En fait, la solution est de : manger équilibré. Rien de fou, si vous mangez de la viande mais mal, vous avez des problèmes de santé, si vous n’en mangez pas mais que vous ne mangez pas équilibré, vous aurez aussi des soucis. Donc mangez équilibré, peu importe votre régime alimentaire.

Je ne vais pas vous jeter la pierre, comme je l’ai dit, les lobbyistes font tout pour cacher ce genre de chose du grand public. Ils essaient de vous faire croire que la viande est quelque chose de bon pour vous. On vous ment, on vous manipule pour que vous consommiez quelque chose qui est mauvais pour votre santé. Bien sûr, les petits producteurs sont un peu mieux et si vous souhaitez continuer à consommer de la viande, il vaut mieux se tourner vers eux. En plus, la viande coûte cher donc c’est tout bénef pour eux !

Une vidéo qui explique bien le food marketing : https://www.youtube.com/watch?v=mKTORFmMycQ

Et pour finir, je vais vous expliquer pourquoi je ne suis pas restée végétarienne. C’est assez simple, dans le monde dans lequel nous vivons, en continuant de consommer des produits laitiers, des oeufs et du miel, on continue à contribuer à la maltraitance animale. Au delà de l’habitude étrange de l’Homme de boire du lait des autres espèces, lait qui du coup ne nous est pas destiné, il y a une industrie horrible derrière tout cela.

Crédit image : Paris Match

Prenons l’exemple de la vache. Pour qu’une vache produise du lait, il faut bien sûr qu’elle ait un veau. Mais comme pour les humains, c’est un distributeur de lait, n’attendons pas de la laisser se reproduire. Nous commencerons par mettre des électrodes chez le boeuf pour prendre ses spermatozoïdes, bien sûr sans douceur. C’est à dire à coup de décharges électriques. Ensuite, on inséminera la vache artificiellement à l’aide du bâton du violeur. (Tout est dit dans le nom). Quand la vache accouchera, on lui retirera son veau au bout de 24h. Ensuite si c’est une future vache laitière, elle rejoindra les autres veaux, si un petit mâle, il va se faire engraisser puis tuer. Au bout de cette “vie” (qui appellerait ça une vie : perdre ses enfants en continue, se faire violer, abuser et qu’on lui vole son lait), la vache va à l’abattoir. Pour l’étourdir, comme les éleveurs aiment bien le dire, on va utiliser un pistolet spécifique pour lui percer le crâne. Elle va s’effondrer sur le coup mais elle sera toujours vivante. Là, on pourra la pendre par les pieds avant de la vider de son sang, encore une fois, vivante. Elle mourra dans des conditions abdominales.

Cette histoire est l’existence d’une vache lambda, que ce soit de l’élevage intensif, bio, tout ce que vous voulez. Même si certaines vaches auront peut être la possibilité de voir la lumière du jour pendant leur 2 ans de vie, alors qu’elles peuvent vivre 10 ans, cela ne devrait pas être une réalité.

Je me suis posée la question : est-ce que je peux cautionner le viol? Est-ce qu’en tant que mère (si je l’étais), je supporterais qu’on m’enlève mon enfant au bout d’une journée? Est-ce que je voudrai être un objet?

La réponse a fait que je suis devenue végétalienne.

Encore une fois, je ne suis pas là pour vous juger. Comme je l’ai dit, j’ai mangé de la viande quand j’étais enfant, j’ai été végétarienne et j’ai encore des pratiques qu’on peut critiquer. Je ne suis pas parfaite, je ne suis pas là pour faire la morale mais juste pour vous exposer mes choix et mes raisons.

Si vous décidez de changer vos habitudes, n’hésitez pas à me le signaler. Vous pouvez y aller progressivement, passer par la case végétarien, faites les efforts que vous vous sentez de faire. Faites le à votre rythme sinon vous arriverez pas à tenir. En plus, il y a pleins de similis carnés vraiment top si la viande vous manque.

Je sais que je suis un peu utopiste, mais je rêve d’une vie où chaque être vivant a sa place et qu’en plus, il puisse VIVRE tout simplement.

Petite vidéo du Youtubeur Vert Feuille qui peut vous aider si vous voulez sauter le pas : ici.

En espérant que cela vous fera un peu réfléchir, peu importe vos choix, décidez s’ils en vaillent la peine. Manger de la viande est un plaisir égoiste, si vous l’assumez, tant mieux.  Faites les choix en adéquation avec votre conscience. Mais moi je ne veux pas de cette vie pour eux. Et si vous venez d’apprendre des choses grâce à mon article, dites vous que l’état, les lobbyistes et les multinationales font bien leur job. 

Prenez soin de vous,

A bientôt.

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *