C'est beau l'amour

Aujourd'hui, je voulais vous transmettre un message positif. Un message positif sur toutes ces relations à distance qui nous font peur. Sachez que ce n'est pas un jugement, ni une leçon de morale, juste le partage d'une chose que j'ai vécu et qui peut vous arriver aussi.

J'ai toujours eu peur des relations à distance, après en avoir vécu quelques unes, je me suis dit "plus jamais". Et pourtant, en quittant le lycée, je me suis retrouvée à changer de ville alors que mon copain de l'époque restait. On a tenté, on a échoué. Et je crois que c'est simplement parce qu'on ne s'aimait pas assez. Mais je vous jure que j'ai souffert, j'ai pleuré, je me suis refermée.

Je suis devenue ce genre de personne qui croyaient ne plus se faire atteindre par l'amour et par les sentiments. J'avais dit que j'allais me concentrer sur les études et uniquement les études jusqu'à la fin de l'année.

Le temps est passé, mes blessures ont cicatrisé et finalement, je suis retombée amoureuse. Durant une année, j'ai vécu un rêve éveillé et pourtant, il m'a annoncé qu'il partait faire ses études à l'étranger. Alors vous imaginez ma tête et mon état d'esprit. Je me suis demandée si j'étais maudite, je me suis demandée pourquoi ça m'arrivait à moi, alors que je m'étais jurée de ne plus m'engager dans une relation à distance.

Pourtant, je me suis laissée convaincre et aujourd'hui, après 1 an et demi de relation à distance et 2 ans et demi de relation, je peux vous dire que je ne regrette pas. La distance me faisait peur, elle m'angoissait parce que j'étais convaincue de savoir comment ça finirait. Parce que jusque là, ça avait toujours été comme ça.

Des pleurs, de la peur, un manque de confiance, des disputes, des déchirements et puis, tout partait en fumée systématiquement. Et pourtant, pas cette fois.

Aujourd'hui, la distance disparaît et pas une petite distance puisqu'on ne vivait même pas dans le même pays. Mais nous avons tenu, nous avons défié les lois des relations à distance et ça a marché. Et pourtant, j'avais beaucoup de mal à croire en l'amour à distance, à croire que c'était faisable. Après, il faut vraiment se donner une échéance pour voir le bout du tunnel. Même si j'avoue que cet été, me dire qu'il repartira à nouveau à l'étranger à la rentrée, ce n'était pas une idée qui m'enchantait mais je pouvais du doigt les kilomètres qui se réduisaient.

Tout ça pour dire qu'il faut tenter. Même si ça fait peur, même si ça peut échouer. Vous ne pouvez pas prévoir ce qui va arriver.

Si vous aimez ce genre d'articles qui vous parlent de mon vécu, de mes humeurs et de mon ressenti, dites le moi ! :)

Publié le 17 janvier 2018