Billets d'humeur | Un peu de moi

Le viol : ce n’était pas de ta faute

28 octobre 2018

Aujourd’hui, je me permets d’aborder avec vous un sujet plus lourd, un sujet qui fait mal. J’avoue que j’appréhende un peu d’en parler aussi frontalement mais parfois, c’est nécessaire. C’est nécessaire parce que de plus en plus de personnes que j’aime en sont victimes et que je me sens totalement impuissante. Alors je tente de faire quelque chose…

Cela peut paraître assez bateau voire banal mais non, une personne violée n’est jamais la personne coupable. Pourtant, c’est ce que la société voudra faire croire, d’abord parce que certains arrivent à justifier ces actes horribles, ensuite parce que la justice ne fait clairement pas son job sur ce sujet. Et c’est par là que je veux commencer : lorsqu’on porte plainte pour violences sexuelles, on nous questionne, on met en doute notre parole, on doit tout prouvé, tout justifier et finalement, on n’a l’impression d’être l’accusé. Alors bien évidemment, heureusement que la police ne prend pas tout pour argent comptant puisque certaines personnes mentent mais ce n’est pas la majorité des cas et faire passer toutes les victimes pour des coupables, ça n’aidera jamais.

J’avais lu le témoignage d’une fille qui avait réussi à mener son violeur jusqu’au procès, elle pensait pouvoir enfin obtenir justice et au lieu de ça, il a été innocenté. C’est elle qu’on a traité de folle, de jalouse, de personne instable, d’hystérique…On parle d’une personne qui a été violée, d’une personne qui a été sali et qui n’obtiendra jamais justice parce que le système judiciaire est mal fait. Est-ce qu’on trouve normal qu’une victime soit humiliée ? Insultée ? Accusée ?

Ensuite, je voudrais aborder le sujet de la justification. J’entends souvent des personnes parler des tenues vestimentaires mais cela ne justifie rien. Qu’une personne porte un short, une jupe, un décolleté plongeant ou qu’elle se balade à poil, personne n’a le droit de la toucher et encore moins de la violer. Une personne a le droit de vouloir plaire, de vouloir séduire ou même de voir qu’elle peut plaire, cela ne veut pas dire que c’est une fille facile et encore moins que par sa tenue, elle est consentante.

Une personne bourrée n’est pas consentante, ce n’est pas parce qu’elle n’est pas maître de ses mouvements qu’elle est d’accord. Ce n’est pas non plus parce qu’elle ne repousse pas ou ne réagit pas qu’elle est consentante. Vous savez, parfois la peur prend le dessus et il arrive que des victimes se laissent faire juste parce qu’elles ne savent pas quoi faire, comment agir et qu’elles sont juste paralysées par la peur.

L’absence d’un “oui” est clairement un “non”. SI la personne vous fait clairement comprendre qu’elle ne veut pas, n’y allez pas. Si la personne ne vous dit pas “oui” ou “non”, n’y allez pas. Et si vous y allez, est-ce que vous avez envie de détruire la vie de quelqu’un ? De réduire sa vie à néant ? De bousiller sa confiance en elle ? De briser tout ce qu’elle est ? Parce que violer quelqu’un, c’est le casser de l’intérieur en sachant qu’il ne pourra jamais réellement cicatriser.

Alors, je voudrais juste dire aux victimes que ce n’est pas de votre faute. Peu importe que vous l’ayez laissé entré, que vous l’ayez chauffé, que vous l’avez invité à danser, la façon vous étiez habillées, tant que vous n’avez pas dit “oui”, c’est un viol et ce n’est pas de votre faute si la personne ne vous a pas écouté. Alors je sais que vous allez vous en vouloir, que vous allez vous sentir coupable mais pardonnez-vous, pardonnez-vous parce que vous n’avez pas mérité de vivre ça et encore moins de l’encaisser. Si vous vous sentez capable de le faire, portez plainte même si c’est difficile, même si le système est contre nous mais il faut que votre voix soit entendue pour qu’il ou elle ne recommence pas.

Alors ne vous sentez plus coupable, ce n’est en rien de votre faute. Cela sera dur, cela sera long, il y aura des jours sans mais vous allez réussir à sortir la tête de l’eau, vous allez y arriver. Je crois en vous et vous n’êtes pas seul(e)s.

Love.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *