Face au miroir19 juin 2017
https://www.youtube.com/watch?v=6T4qdndPUW8 Elle était debout face à son miroir, elle contemplait la jeune fille qui lui faisait face et s’étonnait de voir son corps rongé par quelque chose d’effrayant. Pourtant, la jeune fille semblait presque heureuse, elle souriait d’un sourire un peu faussé mais elle faisait semblant comme elle faisait semblant de manger. Elle était habitée par une peur immense de prendre quelques kilos qu’elle jugerait immédiatement de trop, mais pourquoi se donnait-elle autant de peine pour rester à jamais la même? Pourquoi préférait-elle voir ses os se dessiner sous sa peau fine et douce comme un bébé? Pourquoi ne voulait-elle pas être belle comme elle l’était, avant? Qu’est ce qui a changé? Qu’est qui l’a fait passer de l’autre côté? La société? La télé? Les magazines? Au fond, rien de tout ça n’en est la cause. C’était juste une douleur à forte dose, une façon pour son corps de s’exprimer, de l’obliger à se renier et à se détester. Sous toutes ses facettes, sous toutes ses courbes, elle se haissait d’avoir perdu, d&r
Lire la suite
Salut connard.4 juin 2017
Je te l’ai jamais dit mais tu m’as bien pourri la vie. Ouais, fallait que je le dise une bonne fois pour toute, il fallait que ça sorte parce que putain, qu’est ce que tu me dégoûtes. Quand j’pense à toi, j’ai juste envie de te frapper et pourtant, je ne suis pas la personne la plus violente que tu as rencontré. Mais voilà, demain c’est ton anniversaire, c’est le jour de ta naissance et depuis tout ce temps je t’ai caché ce que je pensais de toi mais aujourd’hui, je vais être franche. Tu me reparles pour me demander des conseils mais je suis trop gentille pour t’envoyer balader, ouais beaucoup trop compréhensive pour te dire de dégager. Tu te souviens de tout ce que tu m’as fait ? Des chantages que tu m’as imposé ? Des choses que tu m’as réclamé ? Des actes que je te refusais mais tu me menaçais. Ce n’était pas de l’amour, loin de là, vu la manière dont tu t’es comporté avec moi. J’étais quoi au fond ? Ton pseudo premier amour ? Moi j’crois plutôt que j’étais comme ta pute personnelle que tu retenais prisonnière parce des putains de menaces qui m
Lire la suite
On attend que ça passe23 mai 2017
On attend que ça passe, que les jours défilent et que le soleil revienne. On s’habitue à ce sentiment de mal être, d’incertitude qui nous empêche de dormir la nuit. On attend que l’espoir se manifeste à nouveau, qu’un signe nous montre la route et qu’on puisse avancer. Enfermé dans une prison invisible, on reste là, à la quête de quelque chose ou de quelqu’un qui nous fera sortir de cette torpeur. Quelque part, cette cage c’est nous qui l’avons créé pour nous protéger de tous les méfaits. Et au final, on a fini par se priver de la vie qu’on avait mérité. Peut être que c’est plus facile, peut être que c’est mérité mais à un moment, il faut se relever. Pourtant, on passe tous par cette phase de doute, d’angoisse avec une volonté inconsciente d’abandonner. Abandonner parce que c’est plus simple, abandonner parce qu’on vit s’y habitue, abandonner parce qu’on sait où l’on va comme ça. Les jours s’enchaînent et notre douleur traîne, elle nous a apprivoisé, comme si nous ne pouvions plus nous détacher. On s’adapte à la souf
Lire la suite
J’ai été faible.11 avril 2017
https://www.youtube.com/watch?v=7wfYIMyS_dI J’ai été faible. J’ai été faible parce que je n’ai pas eu la force de refuser ce qu’il s’est passé. Je me suis laissée marcher sur les pieds, je me suis laissée salir et abandonnée sans même envoyer les gens balader. Je ne suis pas un bouche trou, une simple amie passagère ou une fille qu’on peut laisser tout simplement derrière. J’ai toujours été beaucoup plus que ça mais personne n’osait voir plus loin, personne n’osait me prendre la main. J’en ai marre, je n’en peux plus et je ne supporte plus. A quoi bon être gentil pour qu’on nous prenne pour des cons? A quoi bon être avec des contre-façon? Tu pourrais tout faire pour eux, les aider, les soutenir et ils t’abandonneront sans jamais le regretter. Et ils continueront à se plaindre de leur vie, ils continueront de croire que tout est permis. J’avais une peur, une peur de retourner en arrière, et grâce aux autres, c’est le retour à la case départ. J’ai voulu voler de mes propres ailes, apprendre à vivre pleinement pour qu’on m’oblige à rebr
Lire la suite
Adieu, bon voyage vers les cieux19 mars 2017
Je n’arrive plus à contenir ce que je ressens, tout cela devient réel et je ne peux rien y faire. Cela fait des jours et des jours que je réalise pas, que je n’arrive pas à me dire que ça y est « c’est fini ». Quelque part, je m’étais persuadée que si je ne laissais rien transparaître, ça irait. Mais c’est totalement faux. La vie est injuste, pourquoi tu pars? Pourquoi maintenant? Pourquoi de cette manière? Je sais que tu souffres et que tu as beaucoup souffert. Mais je ne me résigne pas à te dire « adieu » . Tu m’as vu grandir, tu m’as vu faire mes premiers pas, tu as pansé mes premières blessures, tu faisais partie de la famille tout simplement. Comment a-t-on pu en arriver là? Comment pouvons nous souffrir comme ça? Je n’en peux plus, je ne supporte plus tout ça. Je voulais être inatteignable, je ne voulais pas y croire. Je me disais que si je ne ressentais plus rien, ça serait plus facile. En fait, non, c’est tout le contraire, j’espérais que tout irait mieux. Je priais si fort pour que tu sortes de ton sommeil, je voulais que tu puisses vivre à nouveau. Je sais que tu es dans un entre deux, entre la vie
Lire la suite
Belle mentalité dans notre société.17 mars 2017
Vous jouez, vous voulez gagner. Vous avez cru que la vie n’était qu’un vulgaire jeu, que la récompense est d’être heureux. Mais vous n’avez pas compris que le bonheur est quelque chose qui se cultive et qui se mérite, c’est un enchaînement de moments précis, d’instants inédits, de paroles bien jolies. On croit que dans la vie tout est permis, tricherie, hypocrisie , on a atteint le summum de la débilité. L’être humain est devenu tellement puéril, si immature. On complote pour faire des crimes sans mesure, provoquant d’immense blessure. Mais tout ça, on ne le voit pas, du moins on passe son temps à le nier pour rire des différences, on est égoïste pour avoir plus de chance. C’est tellement inhumain de souhaiter les malheurs de quelqu’un, de chercher à le faire plonger, de passer son temps à se moquer. C’est facile de s’attaquer à quelqu’un qui n’a pas le courage de répondre. Pourquoi ? Parce que beaucoup d’entre nous sont fragiles, sensibles et manquent de confiance en eux. Et c’est ces personnes là vos victimes parce qu’elles ont une personna
Lire la suite
Et c’est la fin…14 mars 2017
Il me frappe. Je me mords la langue. Je m’y attendais, c’est mon quotidien d’être frappée. J’ai le bras couvert d’hématomes et les jambes presque saignantes. J’ai mal. Je me mords la lèvre pour ne pas crier, j’ai conscience que si je le fais, il risque de récidiver. J’étouffe ma douleur, serre les poings, j’ai juste envie de pleurer mais je ne devais pas montrer le moindre signe de faiblesse. Et pourtant, chaque coup me piétine le cœur, chaque blessure m’emplit de douleur. Je le déteste, enfin, même le mot détester n’est pas assez fort pour exprimer ce que je ressens. Voilà des mois que je cache la moindre parcelle de mon corps pour éviter les regards, les questions. Depuis qu’il avait commencé à me battre, j’avais perdu du poids, je n’avais plus que la peau sur les os. Si seulement on pouvait le voir me faire du mal, si seulement on pouvait me sortir de ce cercle infernal. Après les cours, il venait me chercher, il râlait lorsque j’avais la moindre seconde de retard et je redoublais d’effort pour perfectionner ma ponctualité. Ensuite, il m’amenait c
Lire la suite
[#Dia1] : J’ai compris que j’étais follement amoureux de toi9 mars 2017
– Pourquoi tu reviens? Pourquoi maintenant? Pourquoi après tout ce temps? – On apprend de ces erreurs n’est-ce pas? Je ne comprends pas pourquoi je t’ai laissé partir, pourquoi toi je n’ai pas su te retenir. Des filles, j’en ai vu défiler un bon paquet, une belle quantité. Des grandes, des petites, des moyennes, des jolies, des quelconques aussi. Toutes je les ai malmené, trompé et puis abandonné. J’étais comme ça tu sais, et c’est dur de changer parfois. – Je m’en fou de ce que tu dis là, je m’en fou de ce que tu me racontes ! Je ne veux plus de toi ! Dégage ! Va- t- en ! – Non, tu ne t’en foues pas, tu le sais autant que moi qu’on est fait pour être ensemble, je le sais, tu le sais. Nous le savons. Pourquoi lutter face à une telle évidence? Pourquoi s’acharner à ressasser le passé? Je t’ai fait du mal, et je suis désolé. Depuis un an je suis resté seul, pas de soirée, pas d’alcool, j’ai même arrêté de fumer. Pendant un an, j’ai appris à devenir meilleur pour toi, pour nous. Je voulais être ce gars dont tu rêves la nuit, celui que tu veux près de to
Lire la suite
Désolée, ça ne va pas6 mars 2017
Je déprime. Je ne sais pas pourquoi mais c’est comme ça. C’est prenant, envoûtant, ça me noie. Je perds le goût de la vie, je n’écoute même plus mes amis, je suis comme un ectoplasme , je suis absente. On dit qu’il ne faut pas nager là où on n’a pas pied, je regrette à présent de m’être trop éloignée de la rive. J’ai préféré foncer dans l’inconnu, au risque d’avoir tout perdu. Je me suis lancée à sa poursuite , mais il a pris la fuite, c’était beaucoup trop tard lorsque j’ai compris que c’était la fin de notre histoire. J’ai peur à nouveau d’être confrontée au bonheur et qu’une fois encore, je le rejette. Suis-je vraiment faite pour être heureuse ? Ou suis-je seulement apte à tomber amoureuse ? L’amour me ronge, il me tue, il me fait couler au plus profond de ma réalité. En fait, il y a tellement de choses qui m’angoissent, qui me troublent, que je ne connais pas mais qui font la raison de ma dépression. Au fond, je crois que c’est une accumulation d’événement qui me rende plus faible qu’avant. Je me sens tellement naïve parfois,
Lire la suite