L’espoir ne meurt jamais18 janvier 2017
Salut, ça va ? Comment ? Qui suis-je ? Mais tu le sais bien sur. Ah non, j’avais oublié que pour toi j’étais mort mais tu as nié un détail : Je ne meurs jamais. Bien sur parfois je m’efface, parfois on tente de me pulvériser mais je suis toujours là, même dans l’ombre de la mélancolie. Aller mec, pose ta clope, arrête les joints, tu sais : ça ira mieux demain. Ne regarde pas la bouteille comme ça, mis à part la gueule de bois elle ne t’apportera rien. Qui je suis ? Non sérieux, tu ne me reconnais pas ? Ça fait combien de temps qu’on s’est quitté déjà ? Trop longtemps je suppose, tu es vraiment dans un sale état mon gars. Bon aller raconte moi tout, on verra comment on peut supporter le coup. Parce que t’es plus tout seul, tu vois ? Je suis là moi. Ah… Tu ne me vois pas ? C’est juste que tu refuses d’admettre que je suis toujours là mais je t’ai suivis chaque jour de ta vie mon ‘ptit. Chaque jour de ton existence, j’essayais de te prouver que la vie est belle. Mais tu as du cesser de croire en moi quand tu as arrêté de croire au bonhomme en rouge avec la barbe jamais rasée. Aller, regarde moi, je s
Lire la suite
Quand l’amitié se fâne16 janvier 2017
Parfois, une amitié s’effrite. Elle avait beau être magique, il faut voir la réalité en face : cette relation ne nous convient plus. Pour diverses raisons, les chemins se séparent et finissent par ne plus jamais se recroiser. Nous changeons, nous grandissons et les gens que nous cotoyons par le passé deviennent des souvenirs. C’est dur de se résoudre à abandonner quelqu’un qui a été cher, quelqu’un qui a été important, mais c’est encore plus dur de rester pour quelqu’un qui n’est plus la personne qu’elle était.  A trop garder les choses au creux de notre coeur, à trop espérer que les choses ne redeviendrons que bonheur, nous passons peut être à côté de la vie. Cette dernière est trop courte pour s’arrêter et attendre que quelqu’un deigne vous suivre. Souvent cette personne choisie une autre direction et il est peu probable qu’elle rebrousse chemin. Cela ne serait pas juste vous lui demandiez de vous suivre, de revenir sur ses pas pou
Lire la suite
Prenons un jour15 décembre 2016
Prenons un jour pour penser au passé, pour ressasser tous les maux qu’on a enduré. Prenons une journée pour pleurer, pour se lamenter et s’appitoyer. Souffler un bon coup, laissez vos pensées négatives s’exprimer. Laissez votre corps et votre âme montrer leur mal être. Laissez les ôter leurs masques du paraître. Parce que oui, nous paraissons.  Nous paraissons heureux, joyeux et nous faisons semblant d’aller beaucoup mieux. Nous évitons ainsi les questions, les jugements et de succomber sous nos émotions. Alors on prend notre temps, on fait semblant. On laisse notre monde s’effondrer mais en secret. Alors prenons une journée pour penser à tout ça. Prenons notre temps d’accepter ce qu’il s’est passé, la réalité et les dures vérités. Mais après cette journée, tout cela doit être terminé. Vous devez, à présent, aller de l’avant. C’est bien facile à dire, j’en coinviens sans peine. Mais c
Lire la suite
Parfois, il faut lâcher prise…13 décembre 2016
Parfois, il faut lâcher prise, d’un coup. Il faut réussir à se laisser tomber pour mieux se relever, pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé. Et c’est vital, c’est comme ça que l’on grandit et que l’on apprend. J’ai du mal à comprendre ce qu’il m’arrive et j’ai du mal en trouver la raison. J’ai souvent du mal à laisser les gens s’en aller, à les laisser partir ou simplement, à les envoyer balader. Et pourtant, je devrais. Je devrais parce que quelque part, je me fais du mal à rester, je me fais du mal et je me rassure en me disant que c’est pour la bonne cause, que c’est la chose à faire. Seulement, je me voile la face, parfois il faut laisser les gens tomber au plus bas, laisser leur monde s’effondrer pour qu’ils puissent recommencer. J’ai pris sur moi, j’ai essayé mais je ne suis pas assez forte pour supporter ça. Comme on dit, on ne peut pas porter le poids du monde sur nos épaules. Dans certains cas, il vaut mieux s’éloigner que de ch
Lire la suite
Avancer, quoi qu’il en coûte
Rien n’est éternel parce que rien n’est fait pour durer. Il y a des choses qui sont vouées à se terminer, cela ne veut pas dire que ce sont des échecs, mais juste qu’il fallait que ça s’arrête. C’est totalement incontrôlable et tellement frustrant, parce que finalement, nous restons là, impuissants. On ne peut pas se satisfaire de ce revirement de situation et pourtant, peut être que cela annonce quelque chose de bon. Parfois, il faut juste fermer les yeux et accepter que toutes ces petites choses qui nous rendaient heureux, s’effacent peu à peu. Ce n’est pas le début de la fin, c’est juste la fin d’un chemin. A présent, il ne reste plus qu’à prendre une autre voie, accepter un nouveau choix et avancer. Parce que la vie, c’est ça, avancer quoi qu’il en soit, quoi qu’il en coûte et peu importe ce qui se dresse sur notre route. C’est effrayant parce qu’on ne sait pas ce que cela va donner. C’est effrayant parce qu’on perd tous ses repères, d’u
Lire la suite
Ces jours comme ça
Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi mal, aussi démunie, aussi perdue dans ma vie. Mais pas assez, je me délectais du bonheur qui pouvait m’envahir et je ne pensais pas que ce dernier finirait par me fuir. J’ai mal. Je ne sais pas vraiment où mais il y a quelque chose qui cloche, quelque chose qui ne va pas. Je devrais pouvoir identifier la source de ma blessure mais je n’y arrive pas. Je ressens comme un vide qui s’agrandit dans mon coeur, comme un ras de marée qui me submerge et je me laisse aller, lentement. Tranquillement, mon esprit se lasse de cette vie remplie de haine, de colère et je me surprends à avoir des pensées folles et irresponsables. J’ai la sensation de mourir, un peu plus chaque jour. Je meurs de l’intérieur. Pourtant, j’essaie de faire en sorte que ça aille, j’essaie de me dire que ça va passer et que tout finira par s’arranger. Mais finalement, c’est déjà trop tard. Je suis un coeur brisé dans un corps bousillé. Et parfois, je repense à mon passé et à tout ce qui m’a blessé. C’est mauvais, très mauvais. Chaque souvenir qu’on a tenté d&rs
Lire la suite
Aimer au delà des sexes
Quand j’étais petite, on m’avait dit que c’était dur d’aimer. Oui, parce que l’amour est instable et incertain. On m’a dit que ça pouvait faire mal, que j’allais certainement en souffrir mais, je ne pensais pas que ça prendrait cette ampleur. Aujourd’hui, je suis amoureuse, je suis amoureuse et j’ai mal. Je souffre, j’ai peur et je me sens blessée la moitié de la journée. Et ce n’est pas mon amour qui me fait souffrir, c’est eux. Ce sont ces gens qui me regardent de travers, qui me dévisagent, qui me harcèlent parce que j’ai commis le crime d’aimer. Oui, d’aimer. De l’aimer elle, plus fort que les autres, plus forts que les hommes. Je l’aimais elle parce qu’elle représentait la personne que je voulais voir à mes côtés. Je pensais que les autres seraient contents pour moi, je pensais qu’ils souhaitaient mon bonheur parce qu’après tout, aimer est la plus belle chose qui existe. Mais non, à longueur de journée je sens ces
Lire la suite