Ces jours comme ça13 décembre 2016
Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi mal, aussi démunie, aussi perdue dans ma vie. Mais pas assez, je me délectais du bonheur qui pouvait m’envahir et je ne pensais pas que ce dernier finirait par me fuir. J’ai mal. Je ne sais pas vraiment où mais il y a quelque chose qui cloche, quelque chose qui ne va pas. Je devrais pouvoir identifier la source de ma blessure mais je n’y arrive pas. Je ressens comme un vide qui s’agrandit dans mon coeur, comme un ras de marée qui me submerge et je me laisse aller, lentement. Tranquillement, mon esprit se lasse de cette vie remplie de haine, de colère et je me surprends à avoir des pensées folles et irresponsables. J’ai la sensation de mourir, un peu plus chaque jour. Je meurs de l’intérieur. Pourtant, j’essaie de faire en sorte que ça aille, j’essaie de me dire que ça va passer et que tout finira par s’arranger. Mais finalement, c’est déjà trop tard. Je suis un coeur brisé dans un corps bousillé. Et parfois, je repense à mon passé et à tout ce qui m’a blessé. C’est mauvais, très mauvais. Chaque souvenir qu’on a tenté d
Lire la suite
Aimer au delà des sexes
Quand j’étais petite, on m’avait dit que c’était dur d’aimer. Oui, parce que l’amour est instable et incertain. On m’a dit que ça pouvait faire mal, que j’allais certainement en souffrir mais, je ne pensais pas que ça prendrait cette ampleur. Aujourd’hui, je suis amoureuse, je suis amoureuse et j’ai mal. Je souffre, j’ai peur et je me sens blessée la moitié de la journée. Et ce n’est pas mon amour qui me fait souffrir, c’est eux. Ce sont ces gens qui me regardent de travers, qui me dévisagent, qui me harcèlent parce que j’ai commis le crime d’aimer. Oui, d’aimer. De l’aimer elle, plus fort que les autres, plus forts que les hommes. Je l’aimais elle parce qu’elle représentait la personne que je voulais voir à mes côtés. Je pensais que les autres seraient contents pour moi, je pensais qu’ils souhaitaient mon bonheur parce qu’après tout, aimer est la plus belle chose qui existe. Mais non, à longueur de journée je sens ces
Lire la suite