Voyages | Articles

Jour 4 : Akhavari !

13 décembre 2016

 

Nous y voilà, Akhavari de jour. Première vraie journée sur l’île Grècque. Je ne vous ai pas expliqué dans les détails où nous logions, donc voilà, nous sommes dans une villa à Akharavi (ou Achavari, les deux se disent), c’est un lieu regroupant pleins d’appartements autour d’une piscine. C’est vraiment charmant et reposant. Nous avons réservé via Booking pour le prix de 140 euros pour 7 jours, ce qui est vraiment pas cher pour ce que c’est.

Ensuite, nous sommes allés dans un Diellas, c’est un supermarché Grec et nous avons acheté deux trois trucs pour le séjour. J’y ai même acheté deux paquets de chips Grècques, dont certaines qui avaient le goût des Curly mais sous la forme de petites chips rondes. Ensuite, nous avons fait des pâtes très bizarres. C’était comme des macaronis qui avaient la taille de spaghettis. Nous avons ajouté à cela une sauce tomate grècque et j’avoue que c’était vraiment moyen. D’ailleurs, c’était bizarre de voir des produits vraiment peu cher par rapport aux commerces français et de voir des prix exorbitants d’un coup dans les rayonnages.

Cet après midi, nous sommes allés sur la plage. D’abord pour faire du repérage et ensuite pour se baigner. Il faisait tellement chaud que l’eau de mer semblait délicieuse. Dans l’eau, nous avons pu appercevoir un serpent de mer ou quelque chose comme ça. On aurait dit un ver de terre des mers et c’était assez déroutant sur le coup.

Pour sécher au soleil, nous avons décidé de faire comme les enfants et de réaliser un château de sable. Même si c’est assez enfantin, c’est typiquement le genre de chose qui nous garantit de passer un bon moment. C’était étonnant de voir un grand nombre de bâton de bambou sur la côte. J’en ai même trouvé un cassé qui a fait office de pelle.

Après, nous avons effectué une balade sur le bord de plage, les pieds dans l’eau et la mer qui nous faisait face. Malgré les nombreux enfants qui criaient dans tous les sens et le peu de vagues de la mer méditérrannée, c’était une bonne journée.

Aussi, il y a un truc qui m’a énormément énervé, c’est un homme âgée d’une quarantaine d’année au moins, qui s’est amusé à me regarder sans gêne. C’était vraiment énervant dans le sens où il sme fixait comme si j’étais sa proie et qu’il pouvait regarder les moindres détails de mon corps. Le seul truc qui semblait le séparer de moi, c’était son fils d’un jeune âge qui jouait à côté, pourtant, ça ne le gênait pas plus que ça de regarder ailleurs avec insistance.

Une fois rentrée à la villa, nous avons fait un petit saut dans la piscine histoire d’en profiter un peu et puis nous sommes retournés dans notre logement. C’est à ce moment là que je me suis fait griffer par un chat qui était tout mignon au début. Quand on le carressait, il faisait des petits bonds et il ne cessait pas de se frotter à moi. Et d’un coup, il a décidé de me griffer.

Une petite heure après, nous sommes partis en direction des commerces pour trouver du désinfectant et un restaurant pas cher et sympathique. C’est dans une parapharmacie qu’on a pu trouver un antiseptique et puis, nous avons dîné dans un restaurant qui nous a bien surpris.

Nous sommes allés au “Pumphouse”, ce restaurant propose énormement de plats à bas prix et d’une qualité vraiment top. Pour ma part, j’ai pris des spaghettis végétariennes et j’ai été agréablement surprise pour la sauce de mes pâtes. Petit bémol, la sauce était légèrement trop salée mais sinon, nos plats étaient vraiment délicieux.

La soirée s’est finie calmement par une petite balade et puis voilà, je me retrouve ici, à 2h du matin à l’heure grècque, à vous écrire.

Même si nous avons pas fait des choses extraordinaires, parfois, nous avons besoin de moments comme ça, des journées où on fait les choses qu’on veut, quand on veut et avec qui l’on veut.

On se retrouve pour la suite ! A demain.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *