Voyages | Articles

Jour 7 : La flemme intense

13 décembre 2016

 

Aujourd’hui, c’est donc la fête des pères. Bon ok, ça n’a aucun rapport avec mon article mais il était important de le préciser quand même. Aujourd’hui, c’était surtout la journée de la flemme. A midi nous avons testé des galettes végétariennes Grecques et j’ai trouvé ça trop salé. A croire que les Grecs aiment vraiment le sel.

Bref après ça, nous avons regardé ce que nous pourrions faire à Athènes puisque dans 2 petits jours, nous y allons. On a regardé pour les pass, pour visiter le Parthénon, l’Acropolis et les autres monuments. D’ailleurs, j’imagine même pas la taille des prochains articles, je pense que j’aurai beaucoup plus de choses à vous raconter.

Comme le temps n’était pas terrible et les averses fréquentes, nous avons décidé de partir nous promener. ça peut sembler étrange comme choix mais quand on connaît la température qu’il fait quand il fait soleil, on souhaite juste rester dans une piscine. Et puis, nous avions envie de changer d’air et de découvrir le côté moins touristique de la ville.

Je vous avais dit que nous avions découvert des parties authentiques de la ville, là nous sommes remontés vers le haut de la ville presque à la forêt. C’était amusant de voir les ressemblances entre les hauteurs d’Akhavari et les paysages dans le sud de la France. Il y avait des oliviers, des maisons avec des potagers, des poules et des chiens.

Nous avons suivi un panneau sans savoir ce qu’il indiquait mais là bas, on dirait que tous les chemins ou sentiers finissent toujours par des propriétés privées. C’est assez énervant parce que finalement nous ne pouvons nous promener uniquement sur la route. Nous avons donc rebroussé chemin à de nombreuses reprises en remontant une grande pente continuellement.

Et puis, il y avait une famille avec le père sur une mini moto avec sa fille devant et son fils en vélo. Ils faisaient des allers retours et semblaient bien s’amuser. Sur le coup c’était assez étrange et assez énervant parce que la moto laissait une odeur d’essence. Le père faisant des allers et venus, il est passé devant nous à plusieurs reprises.

Nous sommes retournés au Salvanos Supermarket, le supermarché où le commerçant était vraiment adorable. Encore une fois, il a été très gentil et nous a même traduit la chanson grecque qu’il écoutait dans son magasin. Bon, j’admets que c’était assez gênant parce qu’il me regardait en me parlant d’un homme s’adressant à la lune, un peu comme celui de la chanson d’Indochine. Mais il parlait en anglais et en grec donc je ne comprenais pas tout et je me contentais d’acquiescer.

Après manger, nous sommes allés nous balader et nous sommes passés devant le restaurant “Filaraki” où nous avons déjeuner il y a quelques jours. La serveuse, toujours aussi adorable, nous a même gratifié d’un “bonsoir” quand nous sommes passés.

Nous avons vu une sorte de fête où des gens en costumes dansaient, c’était assez marrant de voir ce genre de spectacle même si nous ne comprenions pas ce qu’il en était. Il y avait des grillades, des gens qui dansaient, d’autres qui filmaient et des vendeurs de fleurs qui insistaient.

Nous avons fini la soirée par une balade sur le bord de mer, un couple de personne plus âgé nous a même laissé les doubler. Je dois dire que je suis assez choquée de la gentillesse presque générale, des personnes que nous avons vu.

Qui dit journée de la flemme, dit petit article donc : à suivre dans de prochaines aventures !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *