Textes

Parfois, il faut lâcher prise…

13 décembre 2016

Parfois, il faut lâcher prise, d’un coup. Il faut réussir à se laisser tomber pour mieux se relever, pour mieux comprendre ce qu’il s’est passé. Et c’est vital, c’est comme ça que l’on grandit et que l’on apprend. J’ai du mal à comprendre ce qu’il m’arrive et j’ai du mal en trouver la raison. J’ai souvent du mal à laisser les gens s’en aller, à les laisser partir ou simplement, à les envoyer balader. Et pourtant, je devrais.

Je devrais parce que quelque part, je me fais du mal à rester, je me fais du mal et je me rassure en me disant que c’est pour la bonne cause, que c’est la chose à faire. Seulement, je me voile la face, parfois il faut laisser les gens tomber au plus bas, laisser leur monde s’effondrer pour qu’ils puissent recommencer. J’ai pris sur moi, j’ai essayé mais je ne suis pas assez forte pour supporter ça. Comme on dit, on ne peut pas porter le poids du monde sur nos épaules. Dans certains cas, il vaut mieux s’éloigner que de chuter avec eux.

J’ai souffert, énormément, à plusieurs reprises et ça ne s’est jamais vraiment terminé. Les gens se sont accrochés à moi, on fait de moi un pilier, un repère, une sorte de personne qui doit tout encaisser, quoi qu’il arrive, quoi qu’il en coûte. Je me suis torturée l’esprit pendant de longues années, durant de longues nuits et aujourd’hui, je sais que c’est ce qui me définit. Mais est-ce une raison pour continuer? Est-ce vraiment la vie que j’attendais? Est-ce quelque chose que je peux envisager pour mon avenir?

J’ai toujours été rêveuse, optimiste et déterminée. Et pourtant, je ne suis plus sûre de correspondre à ces critères, je ne suis plus certaine d’être en accord avec moi même. Je repense à toutes ces choses que je souhaitais accomplir, à tous les rêves que je devais définir et je vois où j’en suis aujourd’hui. Alors, parfois, il faut lâcher prise, d’un coup.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *