Les chroniques P.E.R : Le commencement par Jean-François Deboulle

Hello, hello,
Aujourd'hui je vous présente Les chroniques P.E.R : Le commencement, le premier tome d'une saga post apocalyptique écrite par Jean François Deboulle. Je remercie d'avance son auteur pour m'avoir envoyé son ouvrage et fait confiance. Sans plus tarder, voici mon avis.

Résumé

C'était un homme parmi tant d'autres avec une famille, un chez lui, une vie tranquille. Aujourd'hui, il erre dans un monde détruit et dangereux avec ses souvenirs et tire derrière lui son passé. Aujourd'hui, il est, Phoenix. Luttant chaque jour contre les ennemis venus de l'extérieur comme de l'intérieur, alors qu'il n'attendait plus rien de son futur, certaines choses en lui le pousse à se mettre en danger et à trouver des réponses auprès de Xiu, petite orpheline chinoise. Il croyait qu'il vivait la fin de son histoire sur une terre dévastée, mais apparemment, ce n'est... qu'un commencement !

L'auteur

Je ne suis pas un écrivain, je suis un inventeur d'histoires ! Voilà comment je pourrais me résumer. Depuis aussi longtemps que je puisse me souvenir, j'ai toujours été un rêveur. Aimant la solitude de mon esprit pour y faire croître d'innombrables histoires et situations, tantôt dramatiques et tantôt burlesques en passant par celles qui pourraient être plausibles. Toujours en retrait, l'oreille tournée vers les discussions et analysant les moindres faits et gestes des femmes et hommes que j'ai côtoyés jusqu'à ce jour. Prenant le temps de découvrir les détails qui m'entourent et m'imprégnant à chaque minute du monde dans lequel je vis. J'ai finalement amassé tant d'informations qu'il fallait bien, un jour, que j'en fasse quelque chose. Pourquoi ne pas utiliser ce foisonnement de détails et le lier avec mon imagination ? Idiot, me dis-je ! Cela se nomme un écrivain. Je ne suis pas un écrivain. Je n'ai d'ailleurs suivi aucun cursus quel qu'il soit pour cela. Oui mais j'aimerais quand même bien. Qu'importe... soyons alors, un inventeur d'histoires !

Mon avis

Ce livre est une véritable surprise pour moi. Je lisais des romans de ce style quand j’étais adolescente alors la nostalgie l’a emporté et j’ai accepté de recevoir cet ouvrage.

Au début, je n’arrivais pas vraiment à rentrer dans l’histoire, je l’avoue. Je pense qu’il manquait encore quelques pièces du puzzle pour réellement comprendre de quoi il en retourne. Et puis au fur et à mesure de ma lecture, mêlant présent et flash back, j’ai commencé à réellement prendre goût à cette lecture.

On nous plante un décor assez apocalyptique avec un personnage, seul, qui survit à une attaque extraterrestre. Depuis, une multitude de créatures viennent habiter sur la planète terre, et s’en suit des combats constants entre les humains et les créateurs et puis, entre les humains entre eux. Le tout se déroule dans des lieux que nous connaissons, qui nous parle comme la Belgique ou Lille.

On y découvre donc Phoenix, qui ère et qui tente de survivre par tous les moyens et Bull, son fidèle ami. Les deux jeunes gens se croisent puis se séparent, l’espérance de vie des humains est très limitée, ils se retrouvent sans cesse attaqués par différentes choses. On nous raconte le présent, comme le passé, mais des passages de vie marquant pour divers personnages qui nous permettent de mieux comprendre de quoi il s’agit.

J’ai vraiment aimé ce livre pour son écriture, un peu dure parfois, un peu crue et qui ne nous laisse pas le temps de faire des sentiments. Mais en même temps, elle nous permet d’avancer dans l’histoire, de découvrir les différents protagonistes et d’apprendre à les connaître. Et là, on peut être ému, on peut sentir une pointe de tristesse mélangée à une envie de voir le personnage s’en sortir coûte que coûte.

Sans parler d’une touche d’humour qui fait redescendre l’atmosphère, entre Bull qui donne un petit prénom à son véhicule et les deux amis qui se vannent sans arrêt, on oublie presque que le monde est en train de s’écrouler autour d’eux.

Le dénouement est plutôt inattendu et il laisse place à un suspens qui annonce un prochain tome. Il laisse présager un certain suspens et de l’action. J’admets être assez impatiente de le découvrir même s’il n’est pas encore publié.

Bref, si vous aimez le fantastique dans un monde post-apocalyptique, vous savez quoi faire. Si vous aimez les histoires d’amour, mignonnes et toutes douces, passez votre chemin. Mais c’est une aventure que nous fait vivre l’auteur, une aventure à laquelle j’ai été ravie de prendre part.

Pour retrouver cette oeuvre, c'est par ici : http://j-fdeboulle.wixsite.com/jfdeboulle-officiel/bibliographie

Publié le 6 août 2017