Il était une fois lui, lui et moi d'Angéline Sirba

Hello, hello,
Aujourd'hui je reviens pour vous présenter un nouveau roman Young Adult d' Angéline Sirba sur les relations toxiques. Merci à l'auteure pour sa confiance.

Résumé

On n'est jamais trop jeune pour tomber dans le piège d'une relation amoureuse toxique. A dix-huit ans à peine, l'enfer portait pour moi le doux prénom de mon petit ami.

Lorsque mon M. Infidèle a rencontré M. Malpoli, il croyait s'être fait un allié dans ses frasques les plus fourbes. Pourtant, il venait de sceller son destin. M. Malpoli et moi, on allait avoir des choses à nous dire et M. Infidèle risquait fort de ne pas apprécier ce qui allait suivre.

L'auteure

Angeline Sirba est l'auteure d'une saga de romance fantastique, "Emmett Llewelyn", dont "La révélation des enchanteurs" (2017) est le premier tome et son premier roman.

Webdesigner d'univers digitaux interactifs, elle vit au Canada avec son mari et son fils.

Mon avis

Nous suivons les aventures d'Angelina qui sort depuis 3 ans avec Pierce. Leur relation bat de l'aile mais Angelina n'arrive pas à se séparer définitivement de Pierce. Pierce est plus âgé qu'elle, il travaille alors qu'elle est encore au lycée. Ce dernier la trompe sans scrupule, elle le quitte puis il fait tout pour la récupérer et ça marche jusqu'à ce qu'elle rencontre Rules.

Ce roman est une très jolie romance mais c'est surtout une histoire de vie. D'ailleurs, l'auteure nous précise à la fin que cette histoire est inspirée de faits réels ce qui rend les aventures d'Angélina encore plus réalistes. Les relations toxiques peuvent arriver à tout le monde et je trouve ça bien d'en avoir parlé à travers ce livre. Angelina est attachante, elle n'arrive pas à resister à son copain mais elle veut y arriver. Elle ne sait juste pas comment s'y prendre. Et même si le tout est romancé, nous avons l'exemple parfait d'une personne qui n'arrive pas à se sortir d'une relation toxique même si elle sait qu'elle le devrait.

Cette histoire touche, elle m'a d'ailleurs particulièrement touchée parce que moi aussi, j'ai été une Angelina. La plus grande force de ce roman est les émotions qu'il dégage. Il nous émeut, nous retourne le cœur et on aimerait pouvoir aider Angelina à se sortir de tout cela. On vit le livre en même temps que l’héroïne et on est réceptif à ses sentiments, à ses peurs, à ses angoisses mais aussi à sa volonté, ses espoirs et son envie de trouver son indépendance.

Rules, le lycéen mysterieux, est aussi très attachant. Il vient d'un autre monde et ne ressemble pas à tous ces bad boy qu'on rencontre dans les romances. Il est unique en son genre et il nous émeut à sa manière. Et c'est un autre point que j'ai apprécié, Rules est qui il est, sans en faire des tonnes.

Même Pierce, le copain d'Angelina nous touche quelque part. On voit bien qu'il tient à Angelina même s'il la trompe et qu'il semble s'en ficher la plupart du temps. Après on aurait voulu en savoir davantage sur le personnage et sur ce qu'il ressent.

Les autres personnages comme Kyle et Charley sont très sympathiques. D'ailleurs, ces deux là ont toujours le mot pour détendre l'atmosphère et vous laissez respirer un petit moment avant de retourner dans le calvaire d'Angélina. Petit bémol, j'aurai aimé en savoir plus sur les deux copines d'Angélina du début qu'on ne revoit jamais. Pourtant, elles semblaient les premières à détester Pierce mais elles disparaissent totalement de la circulation, dommage !

En bref l'histoire est vraiment addictive, je n'ai pas pu lâcher mon livre avant de l'avoir terminé. C'est d'ailleurs un véritable coup de coeur. Pour moi, tout y est : des personnages attachants, des émotions fortes, du réalisme et une écriture addictive.

Bravo à l'auteure pour cette véritable performance qui mêle histoire d'amour et leçon de vie.  Peut être même qu'après vous allez en ressortir plus fort, peut être que ça va vous faire réfléchir sur vos relations mais surtout : vous saurez qu'on peut s'en sortir même si c'est dur, même si c'est long, c'est possible.

Pour retrouver le livre, rendez vous ici.

Publié le 14 août 2018