Livres

The Mobster d’Aurore Vivet

Hello,
Aujourd’hui je reviens pour vous parler de la dernière sortie des Editions Explicites : The mobster d’Aurore Vivet. Merci à Julie pour sa confiance !

Résumé

S’enfuir… Loin. Courir. Se cacher… Il ne doit pas la retrouver. Jamais.
Lorsque Angie, une jeune femme meurtrie par la vie, décide de tout plaquer et de prendre la fuite, elle n’imagine à aucun moment assister à une scène qui risque de lui faire rater sa cavale… Et encore moins d’être embarquée de force par une troupe de malfrats new-yorkais afin que Derek, leur chef, juge du sort de son involontaire curiosité. Angie risque sa peau et elle le sait. Mais elle n’a pas tout envoyé balader pour se retrouver une nouvelle fois prise au piège…
A cheval entre le thriller dramatique haletant, la dark romance sulfureuse, et un érotisme exalté, The Mobster est un de ces livres qui vous bouleverse le cœur et l’esprit.

Mon avis

The mobster raconte l’histoire d’Angie, une femme qui vient de tout quitter pour prendre un nouveau départ. Malheureusement pour elle, elle se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et se retrouve spectatrice d’un meurtre. Meurtre commis par des individus d’un gang. Plutôt que de la tuer sur le champ, les meurtriers décident de l’embarquer avec eux et de laisser leur chef décider. Et c’est comme ça qu’elle va rencontrer Derek.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il fallait que j’aborde un point qui m’est cher : la banalisation du racisme anti-asiat. Et c’est tellement banalisé, qu’on peut être amené à le reproduire inconsciemment. Je suis convaincue que c’est ce que l’autrice a fait, comme c’est “normal” pour la plus grande majorité, elle a mis des faits et des paroles réalistes dans son roman. Paroles que nous, personnes d’origine asiatique, on entend tous les jours, tout le temps, constamment, parce que c’est accepté dans notre société. Alors je profite de cette chronique pour dénoncer ce fait. Je suis persuadée que l’autrice ne pensait pas à mal, mais quand tu entends “chinois et laotiens, c’est pareil”, ça me fait doucement grincer des dents. Surtout quand ça n’apporte rien à l’histoire et que ce n’est pas non plus exploité. Après, ce n’est pas quelque chose de mis en avant dans le roman et il ne s’agit seulement de quelques phrases. Donc je pense vraiment que c’est un acte manqué.

Revenons-en à notre histoire, en dehors des faits expliqués précédemment, j’ai vraiment adoré cette lecture. Je l’ai dévorée et j’ai pris énormément de plaisir à la découvrir. Tout d’abord, j’ai adoré le personnage d’Angie, personnage admirable et tellement courageux. Quand elle débarque dans le gang, j’ai adoré qu’elle tienne tête à Derek de cette façon et qu’elle ne cesse de s’affirmer. Surtout quand on connaît son passé. J’ai trouvé ce personnage tellement attachant, tellement réaliste par ses sentiments. J’ai vraiment la suivre, la comprendre, en apprendre plus sur son passé et j’ai l’impression qu’à chaque instant, elle me surprenait davantage.

Derek, lui, aussi est un personnage attachant. Comme tous les membres de son gang ou presque (est-ce que je tease ?) C’est d’ailleurs un des livres où on ressent bien cette dimension familiale dans un gang, souvent on voit juste des “gros bras” qui se battent entre eux et là, c’est vraiment une famille. Des personnes sur qui tu peux compter. Bref, une véritable complicité et des relations profondes.

L’autrice arrive à nous prendre les tripes, à nous faire vivre tout un tas d’émotions et c’est vraiment bien joué de sa part. À  plusieurs reprises, j’ai souri, à d’autres une larme menaçait de couler. Franchement, ce livre c’est une montagne russe émotive et qu’est-ce que c’est bien fait ! Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. C’est vraiment très bien rythmé et j’ai adoré découvrir ces personnages.

Sans compter qu’en dehors de la romance et du gang, de nombreux sujets sont abordés en profondeur. Notamment les violences conjugales, la manipulation et les victimes des influences néfastes de leur bourreau. J’ai vraiment adoré le traitement et la construction des événements, c’est fort, bien expliqué, très réaliste. Il y a d’autres sujets abordés qui ont leur importance comme les agressions sexuelles, le deuil, le machisme, la réalité d’une femme dans un monde d’hommes, mais aussi l’amitié, l’espoir d’un nouveau départ et la passion.

En bref, j’ai vraiment adoré cette lecture. Je l’ai dévorée et je ne peux que vous la recommander. L’autrice sait faire durer le suspens, elle sait transmettre des émotions et parfois, elle est un peu sadique avec notre coeur. Mais cela rend son roman encore plus fou, encore plus génial !

Vous pouvez retrouver ce livre ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *