Livres

I Hate You More – Elizabeth O’RoarkI

Hello,
J’espère que vous allez bien ! Je reviens pour vous parler de I Hate You More d’Elizabeth O’Roarkl publié dans la Collection &H que je remercie pour leur confiance.

Résumé

Et si leur haine cachait autre chose  ?

C’est le pire scénario qu’Erin pouvait imaginer. Brendan, son ancien collègue si détestable, ce séducteur sans attaches qui attire toutes les filles dans son lit, est revenu s’installer en ville. Et pas n’importe où  : Brendan loge chez elle. Enfin, chez elle et Rob, son fiancé, qui est à l’origine de cette invitation aussi stupide que dangereuse. Comment Brendan a-t-il pu accepter  ? Même si Rob est son ami, il sait très bien ce qu’elle pense de lui. Et, bien qu’elle soit désormais sur le point de se marier, la présence de Brendan, sa voix et son regard provocant suscitent toujours en elle la même tempête d’émotions  : exaspération, colère… ainsi qu’un sentiment plus trouble. Alors, quand Rob lui annonce qu’il va devoir partir un mois à l’étranger et la laisser seule avec ce colocataire indésirable, Erin redoute le pire.

L’autrice

Elizabeth O’Roark  est rédactrice scientifique et vit à Washington. Lorsqu’elle ne s’occupe pas de ses trois enfants, elle s’adonne sans réserve au jogging et à l’écriture de romances, ses deux passions complémentaires.

Mon avis

Nous suivons les aventures d’Erin, une jeune femme qui travaille pour un salaire de misère sous les ordres d’un chef tyrannique et qui est fiancée à Rob, un homme qui semble parfait à un détail près… il ne connaît pas vraiment Erin. La preuve, il invite Brendan à séjourner chez eux pendant son voyage d’affaires alors que sa fiancée et son ami ne peuvent pas se supporter.

I Hate You More suit un schéma relativement classique d’attirance mutuelle cachée derrière une attitude désagréable. Mais c’est bien fait et c’est plaisant à lire. Surtout que la vie d’Erin est mouvementée, en plus d’avoir des problèmes au boulot, sa famille est très très compliquée. En fait, son frère se drogue, son père est alcoolique et sa mère fait l’autruche. Résultat, c’est toujours Erin qui s’occupe de tout pour sauver ce petit monde. Et cela nous permet d’aborder ses sujets sans que le personnage principal souffre d’une dépendance, et nous offre un point de vue d’une personne qui doit soutenir ses proches.

Soutenir ses proches, oui. Mais Erin s’oublie pour contenter le monde entier. Pour faire plaisir à son chef, mais aussi à sa famille et surtout à Rob. Du coup, nous allons voir au fil des pages à quel point toutes ces situations pèsent sur Erin et comment elle va finir par s’en sortir.

De son côté, Brendan, bien qu’il adopte le comportement classique du “mec qui ne veut pas s’attacher”, nous permet d’aborder d’autres sujets. Notamment parce qu’il a un passé douloureux en lien avec une certaine Gabi, qui a marqué sa vie d’une façon compliquée. Et aujourd’hui, il culpabilise toujours.

Brendan et Erin vont donc apprendre, ensemble, à lâcher prise et à se faire passer en premier. Mais ce que j’ai vraiment préféré, ce sont les thématiques abordées en dehors de l’histoire d’amour. Ce sont des sujets qui peuvent tous nous toucher et je trouve ça important de parler de ces situations compliquées qui suscitent de l’anxiété et de la culpabilité.

PS : on peut être adulte et adorer les films pour enfants, haha !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 8