Livres

Bleu Lavande de Virginie Platel

19 mai 2019

Hello, hello,
Aujourd’hui j’ai l’honneur de vous parler de mon premier SP en partenariat avec les éditions Reines-Beaux : Bleu Lavande Virginie Platel. Merci à la maison d’édition pour sa confiance !

Résumé

Parisienne hyper active et stressée, avec une vie sentimentale proche de zéro, le Lieutenant Camille Barret a le blues. Saisissant une opportunité professionnelle, elle quitte la capitale pour s’aventurer sur le rivage méditerranéen.

Bien que considérée comme une bleue par son nouveau supérieur, elle se retrouve par un étrange concours de circonstance avec une enquête pour meurtre sur les bras. Lors de son investigation, Camille va se retrouver bloquée dans un petit village des Alpes maritimes, sans moyen de communiquer avec l’extérieur, sans carte bleue et avec pour toute tenue un maillot du PSG dans un bastion sudiste !

Cette affaire la forcera à élargir son horizon, prendre le temps de vivre et ouvrir son cœur. Parviendra-t-elle à résoudre cette énigme et trouver la clef du bonheur ?

Une histoire qui fleure bon la lavande !

L’auteure

Virginie Platel est à la fois auteure et scénariste professionnelle.

Ancienne journaliste (TV, radio) et violoniste, Virginie Platel a fait ses armes dans l’audiovisuel pendant une dizaine d’années avant d’embrasser la carrière de scénariste.
Elle a participé, entre autres, à l’écriture de séries à succès pour la télévision telles que « Un gars, une fille »,« Scènes de ménages », « Mère et fille » etc., et de séries pour la jeunesse. Elle est également membre sociétaire de la SACD et diplômée du Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle

Mon avis

Nous suivons les aventures de Camille, un lieutenant de police parisien qui va se faire muter dans le sud de la France, à Nice. Suite à de nombreux événements étranges, elle va enquêter à Fripouillon, une petite ville où tout le monde se connaît et où un meurtre a été commis en plus de différents faits étranges dont de nombreuses disparitions.

J’ai bien aimé l’histoire malgré quelques longueurs, par moment, le livre est trop long pour rien et se répète un peu. Mais sinon, j’ai vraiment aimé découvrir cette histoire avec une Camille un peu clichée (pour son côté parisien) mais qui finit par s’ouvrir au monde en se retrouvant bloquée dans ce village. J’ai bien aimé l’enquête parce qu’au final, l’auteure nous présente une ribambelle de coupables potentiels sans jamais nous montrer le véritable.

L’histoire est douce malgré les événements qui s’en découlent, on a l’impression de la vivre avec Camille, de découvrir les indices en même temps qu’elle et de participer activement à l’enquête. J’aime bien l’idée qu’elle enquête avec un maillot du PSG et un short fleuri, c’est un détail mais cela rend la scène assez atypique.

De plus, l’idée que ce village soit soudé contre l’inconnu est assez intéressante. Tout est complot sans vraiment l’être, tout est incertitude et au fil du temps, Camille finit par se faire accepter. Cela donne une jolie morale. Sans parler du fait que Camille a toujours été rabaissée par sa hiérarchie, Tonio, son supérieur complètement inutile ne manque pas de la faire passer pour une stagiaire.

Et d’une certaine façon, l’auteure souhaite mettre en valeur ce personnage féminin en prouvant qu’une femme est autant capable qu’un homme et qu’on métier plutôt masculin peut être occupé par une femme. Même si c’est loin d’être un roman féministe, il y a ce petit côté qui est plaisant.

Bref, c’est un très joli roman d’investigation qui me rappelle la chaleur du sud. Vous pouvez le retrouver juste ici.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *