Livres

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons d’Emily Blaine

12 octobre 2019

Hello, hello,
Aujourd’hui je reviens pour vous parler du roman Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons d’Emily Blaine et publié aux éditions Harlequin.

Résumé

Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job  ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref  : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse  : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque  : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur «  j’ai été élu deux fois homme le plus sexy de l’année  » ne sera pas si simple..

L’auteure

Révélée par la série phénomène « Dear you » et confirmée par le succès de chacun de ses nouveaux titres, Emily Blaine est devenue, avec près de 200 000 exemplaires vendus, la reine incontestée de la romance moderne à la française. Bretonne de coeur et parisienne d’adoption, elle envisage l’écriture comme un plaisir et, malgré son succès impressionnant, met un point d’honneur à rester proche de ses lectrices et à ne pas se prendre trop au sérieux. 

Mon avis

Abby est une attachée de presse qui adore son travail, mais son ami Mark va être promu et va la mettre sur un gros dossier. En effet, elle doit convaincre l’acteur Garrett McIntyre, une star qui a fait un scandale à la cérémonie des oscars et qui a disparu de la circulation après. Autant dire que c’est une catastrophe à gérer, surtout lorsqu’on doit redorer son image.

J’ai adoré le personnage d’Abby parce qu’elle a du caractère, elle ne se laisse pas démonter, elle sait ce qu’elle veut et elle est la meilleure. Même si on la juge, même si on la balance sur la place publique, elle reste elle même, fidèle à ses valeurs et ne laisse pas tomber ceux qu’elle aime. Garrett, lui, est un peu le genre de type insupportable, trop sûre de lui, qui se la joue inaccessible mais au fil du temps, on apprend à le découvrir et finalement, on le comprend. On comprend ses choix, même s’il est vraiment relou au début avec Abby et on finit presque par l’aimer.

J’ai bien aimé le personnage de Mark, qui n’est ni méchant, ni gentil, il est juste amoureux au final mais reste très professionnel et tente de servir les intérêts d’Abby malgré tout. Il y a beaucoup de détails que j’aime bien dans cette histoire, comme les rencontres à 4h du matin parce que Garrett aime surfer tôt, le fait qu’Abby est allergique aux poivrons, que le chien s’appelle Donuts, enfin, toutes ces petites choses qui rendent l’histoire sympathique.

Pour conclure, c’est une lecture légère, sans prétention qui nous apporte la petite touche de douceur qui fait du bien.

Vous pouvez retrouver le livre ici.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *