Livres

C’est juste un collègue de Margherita Gabbiani

Hello,
Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une autre sortie auto-éditée via Stories by Fyctia, que je remercie pour leur confiance. Voici donc mon avis sur C’est juste un collègue de Margherita Gabbiani.

Résumé

À 27 ans, Margaux croit son avenir tout tracé avec Jean, son fiancé. Malgré des hauts et des bas, elle est persuadée que leur idylle est faite pour durer… Mais ses certitudes flanchent lorsqu’elle est recrutée dans l’agence digitale Kreatio. Elle se laisse entraîner par l’ambiance festive et légère de la start-up… et se rend compte que le doux sourire de l’homme qu’elle croise tous les jours à la machine à café ne la laisse pas indifférente.

Mais lorsque l’envie de séduire se transforme en un désir bien plus profond, Margaux se trouve confrontée à un dilemme. Sera-t-elle prête à renier tous ses principes juste pour lui, son collègue ?

L’auteure

Communicante et voyageuse, Margherita est depuis toute petite passionnée de lecture et d’écriture.
Depuis 2018, elle participe à des concours et partage ses récits sur des plateformes d’écriture en ligne. Elle écrit son premier roman lors d’un voyage en Amérique latine.

Mon avis

Nous suivons les aventures de Margaux qui intègre une nouvelle entreprise en tant que cheffe de projets dans une agence. Elle rencontre de nouveaux collègues et son fiancé, Jean, semble s’éloigner de plus en plus d’elle, à cause de ses responsabilités professionnelles. Alors Margaux va se mettre à sortir avec ses collègues et ils vont tous devenir ses amis par la suite.

Pour être honnête, j’ai un avis assez mitigé. Non pas que le livre soit mauvais, loin de là mais j’ai un sérieux problème avec l’infidélité (oups) et surtout, les infidèles qui ne reconnaissent pas leurs erreurs. Même si Margaux culpabilise, cela ne semble pas durer et elle ne semble jamais assumer sa responsabilité dans cette situation et c’est le genre de comportement qui a tendance à m’agacer. Comme je le disais, c’est strictement subjectif et personnel, les infidèles sans remord, j’ai un peu de mal.

Autre point qui m’a laissé perplexe, c’est la crédibilité des événements dans son nouveau travail. Pour avoir fait des études de webmarketing et pour être entourée par beaucoup de développeurs, beaucoup d’éléments me semblent peu crédibles voire totalement faux et j’ai trouvé ça dommage. Encore une fois, je sais que c’est personnel et pour le coup, cela peut être qualifié de détail mais ça ne m’a pas empêché de grimacer à plusieurs reprises.

Vous allez me dire “en fait tu n’as pas aimé ce livre” et ce n’est pas vrai. J’ai une certaine réserve et un avis très mitigé mais je ne pense pas que ce livre soit mauvais. Au contraire, je le trouve bien écrit et j’ai trouvé le personnage de Gabriel, un collègue de Margaux, très attachant. C’est d’ailleurs mon personnage préféré. Il a de l’humour, il est présent, sympathique, en bref, il est vraiment très charmant.

Evidemment Margaux n’a pas su conquérir mon cœur puisqu’elle semble faire l’apologie de l’infidélité mais je pense que si elle avait eu plus de regrets et si elle s’était moins déculpabilisée, j’aurai pu l’apprécier davantage. C’est comme Jean, autant il a beaucoup de choses à se reprocher, autant il a parfois des réactions que je comprends. Bref, ces deux personnages ne m’ont pas suscité plus de sympathie que ça mais je les trouve malgré tout bien construits.

En dehors de ça, il y a pas mal de rebondissements dans l’histoire, on ne s’ennuie pas et cela reste une bonne lecture. Pour le coup, je pense qu’il s’agit uniquement d’une question de conviction personnelle et malheureusement pour l’auteure, les miennes n’ont pas joué en sa faveur. Ceci étant dit, je sais que j’ai donné un avis assez négatif sur ce roman mais je maintiens qu’il n’est pas mauvais, c’est vraiment un avis purement subjectif face à mon expérience personnelle.

Je vous invite à vous faire votre propre idée si vous le désirez en vous procurant ce roman juste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *