Livres Interviews

Interview de Drake Chainsaw

Hello, hello,
Aujourd’hui, je vous présente Drake Chainsaw qui a accepté de répondre à mes questions.

Bonjour Drake Chainsaw ! Merci pour votre temps. Est-ce que vous pouvez vous présenter en quelques mots ?

J’ai 22 ans, j’écris du fantastique, du thriller et de l’horreur, et sinon j’étudie les lettres et l’histoire. Je publie mes écrits sur Internet depuis six ans.

Depuis quand écrivez-vous ? Qu’est-ce qui vous a poussé à commencer ?

Depuis toujours ? Je ne vois pas de meilleure réponse que celle-ci ! J’ai appris à lire, j’ai appris à écrire, alors je me suis lancée aussi, si je peux dire ça pour une gamine de cinq ou six ans ! J’écrivais alors les suites des histoires que je lisais, parce que j’en avais envie. J’ai toujours eu envie d’écrire, oui. Ma main me démange depuis l’enfance. Je dirais que j’écris sérieusement depuis mes neuf ou dix ans. Par “sérieusement”, j’entends : avec l’intention de me faire publier, et en me corrigeant ! J’écrivais en classe après avoir fini mes exercices, c’était ma bouffée d’oxygène dans un monde trop brutal pour moi. L’écriture s’est alors imposée comme un besoin. Elle m’aide à tenir et à garder la tête hors de l’eau. Alors je continue.

Vous écrivez sur Wattpad, pourquoi avoir choisi cette plateforme ? 

Je n’écris pas que sur Wattpad. Mais à l’époque où j’ai commencé à publier mes fictions originales, c’était le seul site que je connaissais, tout le monde y était, ce qui comporte autant de bonnes choses que de mauvaises : le site est actif, mais beaucoup d’histoires sont noyées dans la masse. SI j’ai continué sur Wattpad, c’est parce que je me suis fait des potes là-bas. J’en ai rencontré beaucoup via un RP entre personnages de nos romans respectifs sur Twitter, on a créé une petite communauté où on se soutient, où on joue ensemble et où on se lit les uns les autres. Le cercle grossit petit à petit, parfois on crée des liens à l’extérieur et on se retrouve de nouveau sur Wattpad… et voilà. Je teste aussi Scribay, mais pour l’instant, il ne s’y passe pas grand-chose pour moi.

Pensez-vous faire éditer vos écrits ? 

Oh oui ! Sauf que maintenant, je pense bien plus à l’auto-édition qu’aux circuits traditionnels. J’aime garder le contrôle de l’univers que j’ai créé, au niveau légal. Et puis, l’impression à la demande, c’est une bonne idée. Peut-être que je passerai par l’édition à compte d’éditeur un jour, c’est même tout à fait possible, mais pour l’instant et pour mes projets actuels, ce n’est pas tout à fait prévu. Et je crois que je gagnerai davantage d’argent par l’auto-édition – parce que j’aimerais bien que l’écriture, qui me prend pas mal de temps et m’aide à survivre, me maintienne aussi à flot matériellement, au moins un peu.

Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Je suis sur une trilogie, Stanley n’est pas mort, et le tome 1, Les Hurlements noyés, anciennement Une histoire de secte, est en cours de refonte – le premier jet va fêter ses dix ans cette année, quand même ! Ca avance bien. Et sinon, ça parle… d’une secte, de maladies mentales, de violences, de fantômes, de torture et de la difficulté de tenir le coup dans un monde qui ne nous y aide pas toujours. Stanley, mon personnage principal, est une lueur d’espoir, un concentré de gentillesse bouffé par les maladies mentales et qui, malgré ce qu’il subit et malgré lui-même, respire encore.

Vous écrivez des histoires fantastiques, est-ce un genre de prédilection depuis toujours ? 

Pas vraiment, j’ai écrit des récits animaliers toute mon enfance, puis je suis passée à la fantasy, et le fantastique est arrivé peu après. Depuis, je m’éclate avec ce genre, et avec tout ce qui est sombre en général.

En lisez-vous aussi ? 

Et comment ! Je crois que c’est Stephen King qui m’a plongée dans le bain – cette réponse étonnera-t-elle quelqu’un, je ne le pense pas !

Comment trouvez-vous l’inspiration ? 

Partout, tout le temps, en cours, en sortant de chez moi, en restant chez moi, en lisant, en regardant des films, en discutant avec les autres, en trouvant des images sur Internet… En vivant, finalement. L’inspiration la plus forte vient presque toujours quand et là où je ne l’attends pas.

Est-ce que vos personnages vous ressemblent ? Ou pas du tout ? 

J’ai du mal à répondre à cette question ! Je dirais que mes personnages principaux ont des traits communs avec moi. Stanley et Vicky ont grandi et évolué avec moi, j’ai toujours été proche de Stan qui m’a beaucoup aidée à tenir le coup et à apprivoiser ma part de lumière. Allison est un exutoire à ma part d’ombre, dont j’ai accepté l’existence très vite, probablement en partie parce qu’on a tendance à beaucoup insister sur ce côté sombre de l’esprit humain. C’est bien de le connaître, ce côté sombre, mais il faut croire en l’autre face de la pièce et cesser de la traiter avec mépris, de la considérer comme une forme de faiblesse. Stan m’y aide.

Est-ce qu’il y a une histoire que vous avez préféré écrire ? Si oui, laquelle ?

Je me suis éclatée à écrire le premier jet des Hurlements noyés, j’avais pris mon pied comme jamais à l’époque… et pour sa réécriture, c’est aussi le cas. J’attends de voir comment évoluera le plaisir d’écriture au fil des tomes, mais oui, lorsque j’ai écrit ma première mouture, j’ai connu le plus grand plaisir de création de toute mon adolescence.

Quel est le livre que vous auriez rêvé d’écrire ? 

Ca de Stephen King. Et Skagboys d’Irvine Welsh.

Est-ce que vous aimeriez vous essayer à d’autres genres que le fantastique et l’horreur ?

Le thriller et le policier commencent à me faire de l’oeil, donc… je suppose que oui.

Quels sont vos livres préférés ?

Ceux que j’ai cités deux questions plus haut, d’autres Stephen King comme Docteur Sleep, les Contes d’Andersen et, du côté des auteurs indépendants sur Wattpad : L’Envol du Corbeau de @MilkshakeCerise, Moloch de @Theildamlochley, Oh My Worst Nightmare de @TempsANouveau, Ce qui est Art de @Skrywerz, Frigor Mortis de @SaintGr.

Quels sont vos projets futurs ?

Une histoire avec des chiens, qui parlerait de rébellion et de reconstruction. Et une suite à Stanley n’est pas mort, plutôt orientée thriller/policier. Plus les spin-offs de la trilogie !

Un dernier mot à ajouter ? 

Merci à toi pour cette interview, merci à vous d’avoir lu, merci à toutes les personnes qui me soutiennent, je vous aime fort.

Pour découvrir ces aventures sur Wattpad, rendez-vous ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *