Livres

31 lettres d’Elodie Wang

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de 31 lettres d’Elodie Wang publié chez HLAB. Merci à eux pour leur confiance !

Résumé

Cher lecteur, 
Un matin en me réveillant, je me suis dit : « J’aimerais avoir une correspondance avec quelqu’un. » 
Une vraie de vrai, avec des mots griffonnés sur des couches de papier, le stylo grattant l’encre et le bonheur de sentir le froissement de la feuille que l’on plie. 
Alors je me suis lancée. J’ai rédigé trente et une lettres pour les trente et un élèves de ma classe de terminale. J’ignore s’ils me répondront, mais je suis fière d’avoir fait le premier pas. 
Ce livre, c’est une autre lettre. Une lettre que je t’adresse, lecteur.

Mon avis

31 lettres est comme son nom l’indique, 31 lettres d’une lycéenne à ses camarades de classe. Une lettre pour chacun, une lettre différente et personnalisée rédigée en un week-end. En plus de trouver l’idée originale, j’ai vraiment été conquise par le concept. Il ne s’agit pas d’une lettre anodine parlant d’un problème d’adolescent, non c’est bien plus que ça. Aucune lettre ne se ressemble, chacune est là pour faire réfléchir. Les lettres poussent à la tolérance, révèlent les sentiments de leur autrice et elles sont là dans l’unique but de faire passer un message.

Parfois, c’est pour dire merci, parfois c’est pour signaler un problème, le tout vraiment réfléchit. Avec beaucoup de maturité, l’autrice fait table rase du passé et donne à chacun les billes pour réussir. Elle ne prend pas de gants, mais elle rappelle à ceux qui le méritent, à ceux qui doutent, à ceux qui se sentent en dessous de tout qu’ils ont toutes les raisons du monde d’être fiers d’eux.

Presque toutes les lettres portent un message de tolérance ou d’espoir. Il y a d’innombrables problèmes dans notre adolescence et à sa façon, l’héroïne tente de rassurer chacun des élèves. Elle parlera de harcèlement, de suicide, de confiance en soi surtout, de mérite. Avec beaucoup de douceur, elle va glisser des petites notes d’espoir et il y a forcément au moins une lettre où on peut se reconnaître. Entre les personnes adulées, les personnes en second plan ou encore celles qui sont invisibles, on s’identifie forcément quelque part. Surtout que les problèmes sont réels et réalistes.

Je pense que c’est un livre qui peut faire beaucoup de bien, qui peut mettre un peu de baume au coeur. Il est bien rythmé, bien dosé et franchement, il se dévore. D’une certaine manière, c’est comme si on s’adressait à nous pour nous dire : tu feras des erreurs, tu vivras des choses pas cool, mais tu vas t’en sortir et tu trouveras le bonheur.

Je vous recommande de le découvrir, il est très facile à lire et très court.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *