Livres

Le rideau rouge de Valérie Faiola

Hello,
Aujourd’hui je reviens pour vous parler du roman Le rideau rouge de Valérie Faiola auto-édité via Librinova. Merci à l’autrice pour sa confiance !

Résumé

Jusqu’où iriez-vous pour changer votre vie ? Le jeune Andràs parcourt l’Europe de l’Est depuis cinq ans à la poursuite du rideau rouge, l’attraction ancestrale d’un cirque qui aurait le pouvoir de transformer la vie des élus qui le franchissent. Il n’a qu’un objectif en tête : recouvrer sa mémoire pour se défaire de ce sentiment de culpabilité qui l’obsède et dont il ignore pourtant l’origine. Il est loin d’imaginer que ce voyage dans le passé le confrontera à un choix inconcevable et qu’il est parfois préférable de ne pas déterrer certains souvenirs. Andràs sera-t-il capable de transcender ses émotions les plus sombres pour embrasser sa nouvelle vie et donner de l’espoir à toute une génération.

L’autrice

Après de nombreuses années dédiées à l’aide à autrui en tant que thérapeute en médecine douce et hypnothérapeute, Valérie Faiola laisse sa passion pour la littérature, l’écriture, s’immiscer petit à petit dans son quotidien.
Aujourd’hui, elle se consacre à l’écriture et met son expérience de thérapeute au service du plus grand nombre en publiant en février 2020 Il s’appelait chez Exergue Editions,  un guide d’accompagnent pour traverser les étapes du deuil.

Mon avis

Le rideau rouge raconte l’histoire d’Andràs, qui va vivre une expérience étrange. Il a perdu la mémoire et il va tenter de la retrouver grâce à cette fameuse attraction du rideau rouge. Et ça y est, il est choisi pour tenter l’expérience. Il va demander à retrouver la mémoire et pour ça, il va revivre son passé…

Je ressors de ce roman un peu perplexe. Il y a beaucoup de choses que j’ai adorées et d’autres qui m’ont laissé dans l’incompréhension. Je trouve que toute l’intrigue autour du rideau rouge n’est pas assez exploitée et j’avoue avoir eu du mal à comprendre comment tout cela fonctionnait. Peut-être que je m’attendais à autre chose, surtout qu’en lisant le livre, je n’avais pas relu le résumé et j’avais du mal à saisir où l’autrice voulait nous embarquer.

Par ailleurs, une fois qu’on est dans le passé d’Andràs, c’est beaucoup plus intéressant et immersif. J’ai trouvé que les émotions d’Andràs sont très bien transmises, on sent sa peur et son angoisse. Il a envie de changer son passé et tente le tout pour le tout pour y parvenir. En plus, cela lui permet de prendre du recul sur sa propre existence. C’est marrant la façon dont s’est fait, car il est amené à découvrir sa propre vie pour se remémorer son passé.

Mais ce que j’ai préféré, c’est le message. Le rideau rouge veut diffuser un message d’amour et de paix. Un message pour dire que tout le monde a le droit de s’aimer, même si on aime une personne de son sexe. C’est vraiment une ode à l’amour, surtout entre homosexuels. C’est un vrai message de tolérance, montrant le pire comme le meilleur que peut vivre un couple homosexuel. C’est quelque part une tranche de vie pour nous rappeler d’aimer et que tout le monde devrait pouvoir avoir un enfant.

Alors que dire ? J’ai trouvé le début et la fin très étranges, mais le milieu m’a vraiment happé. J’ai trouvé ça vraiment beau comme message et la manière de raconter est prenante. Alors même si je suis un peu mitigée sur les extrémités du roman, j’ai quand même adoré 90% de l’histoire, alors je vous recommande de vous faire votre propre avis. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *