Livres

Sous ses doigts : Le secret de Claire d’Emilie Goudin Lopez

Hello,
Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler du premier tome de la saga Sous ses doigts : Le secret de Claire d’Emilie Goudin Lopez publié chez So Romance que je remercie pour leur confiance.

Résumé

Claire, artiste et illustratrice, rentre chez son père à Saint-Ferréol pour le premier anniversaire de la mort de sa mère. Sa sœur, Cécile, profite de l’occasion pour leur présenter son nouveau fiancé, Tom, qui n’est autre que le premier amour de Claire… Passé le choc de leurs retrouvailles, l’attirance qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre autrefois refait surface avec violence. Malgré la passion qui les consume, toute relation amoureuse leur est interdite… Claire parviendra-t-elle le temps d’un week-end à ignorer ses sentiments ? Mais comment oublier son premier amour ?⠀

Laissez-vous toucher par cette relation aussi passionnée que condamnée, entre amour et interdit, entre le passé et le présent, dans cette romance qui vous promet sensualité et frissons !

L’autrice

Emilie vit en région parisienne. Originaire de Savoie, elle a vécu plusieurs années en Californie, au Mexique, et en Belgique où elle a fait des études de Bande-dessinée. Elle partage son amour de tous ces lieux emblématiques dans ses romans ! Elle écrit aussi pour la jeunesse (deux J’Aime Lire chez Bayard Presse) et maintenant qu’elle s’est lancée, elle ne compte pas s’arrêter de sitôt ! Sous ses doigts est son premier roman.

Mon avis

Nous suivons les aventures de Claire, une adepte des aventures sans lendemain qui vit en colocation avec son meilleur ami et plus si affinité. Habitant à Bruxelles, elle redescend en France pour un moment en famille. Elle doit retrouver son père et sa sœur pour le premier anniversaire de la mort de sa mère. Mais sa sœur lui présente son nouveau fiancé… qui n’est autre que son premier amour.

Je déteste les histoires d’infidélité, les histoires qui jouent avec la morale et là, c’est un peu le cas. Bien sûr, je ne dis pas que c’est une situation facile, loin de là, mais… j’ai toujours mal avec les gens qui trompent alors forcément, quand la tentation vient du copain de ta sœur… j’ai encore plus de mal. Alors cet aspect de l’histoire m’a un peu dérangée, mais ce n’est pas propre à elle, j’ai un problème avec toutes les lectures dans ce genre.

Passé ce constat, c’est bien écrit. Il y a vrai côté addictif à l’histoire et on prend du plaisir à découvrir ses personnages. D’ailleurs, je suis contente que le second tome soit dédié à Cécile, la sœur de Claire, pour en savoir plus sur son ressenti. Même si elle est loin d’être parfaite, j’ai eu beaucoup de compassion pour ce personnage.

D’ailleurs, Claire est un personnage qu’on essaie de comprendre. Bon mon degré de compréhension s’est arrêté quand elle dépasse un peu les bornes, mais on comprend à quel point l’amour qu’elle porte à Tom est viscéral, que c’est plus fort qu’elle et qu’elle n’arrive pas à lutter contre ses sentiments. Même si, entre nous, elle a fait pas mal de choix qui la rendent un peu égocentrique.

De l’autre côté, Tom est un homme bien, mais un homme un peu lâche. Il est bienveillant, mais sa morale s’envole si on lui tend la perche. Il n’est pas mauvais, il est juste perdu. Mais… il m’a énervé. On a l’impression qu’il joue sans jouer, c’est terriblement frustrant. Du coup, il m’a un peu laissé sur ma faim, je l’avoue.

Par contre, j’ai aimé ce côté : les apparences sont trompeuses. L’image qu’on peut avoir des autres, en les pensant mieux que nous, peut nous détruire alors qu’elle peut se révéler totalement fausse. Aussi, la complicité avec le père qui a du mal à faire face à la perte de sa femme et ses filles est touchante. J’ai vraiment pris du plaisir à découvrir cette petite famille, même si tout ne m’a pas plu et que je ne peux pas tout cautionner.

C’est une histoire qui nous fait vivre des montagnes russes émotionnelles, les personnages ne cessent de jouer avec le feu et ça se ressent. C’est prenant, addictif et cela dépeint la force des sentiments. C’est donc une histoire qui m’a plu avec des personnages principaux qui m’ont plus énervée que touchée. Si le sujet m’énerve personnellement, je suis sûre que beaucoup de lecteurs pourront apprécier ce roman. Mais j’ai qu’une hâte : voir comment Cécile va s’en sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *