Non classé

Sullivan de Jacinthe Canet

Hello,
Aujourd’hui je reviens pour vous parler de Sullivan de Jacinthe Canet. Merci à l’autrice pour sa confiance !

Résumé

Il est prêt à tout pour retrouver l’inspiration… sauf l’aimer.

Mickaël Sullivan se suffit à lui-même : artiste-peintre prodige, réputé pour son armure de dédain et son aura de supériorité, il a toujours fait cavalier seul.
Jusqu’à ce que sa muse l’abandonne.
Incapable de créer depuis des mois, son génie le fuit…

Malia O’Brian a déjà prévu son avenir : ses plans ne devaient pas la conduire auprès de Sullivan.
La raison, la logique, la sagesse… tout la pousse à s’éloigner de son maître de stage. L’insolente étudiante, à l’instar d’un papillon de nuit, s’approche de lui au risque de s’y brûler les ailes…

Entre provocation et sensualité, il désaxe son univers tandis qu’elle chamboule ses convictions.

De la passion à la destruction, il n’y a qu’un pas : qui le franchira en premier ?

Mon avis

Chaque roman de Jacinthe Canet est unique. Chaque histoire nous touche et Sullivan ne fait pas exception. Nous suivons les aventures de Malia, une jeune étudiante passionnée par la peinture. Elle va être retenue pour faire un stage auprès du célèbre Mickaël Sullivan et va vite se rendre compte qu’il l’insupporte.

J’ai adoré le côté roman de l’histoire parce que j’ai trouvé que les sentiments étaient vraiment très vrais, très réaliste et il y avait vraiment un côté profond. L’aspect passion avec la peinture est vraiment très intéressant parce que c’est vraiment développé dans le roman et c’est pas juste pour faire joli et ça se ressent. Que ce soit pour Malia ou pour Sullivan on sent vraiment qu’ils adorent ce qu’ils font.

J’ai adoré le personnage de Sullivan tout simplement parce qu’il était sincère, honnête et il reste fidèle à lui-même malgré son évolution. Il est bienveillant à sa façon, à sa manière. Parfois, il est un peu brut et agressif, mais ça ne fait de lui qu’un personnage encore plus attachant. Aussi il est arrogant, froid, autoritaire et j’ai bien aimé le côté vrai de ce personnage. Souvent, les personnages comme ça ont un lourd passé qui “justifie” leur comportement et là ce n’est pas le cas. Il est vraiment mauvais par moment, mais ne se cherche pas d’excuse. Il ne se cache pas. Il assume pleinement ses actes et pfiou, qu’est-ce que ça fait du bien ! Et malgré cette couche de froideur, on voit bien qu’il est attaché aux gens et qu’une certaine bienveillance en ressort.

Malia, c’est tout l’inverse dans le sens où elle est passionnée, mais bienveillante. Là où Sullivan voit les sentiments comme des moyens de s’exprimer, elle, elle le voit comme quelque chose qui la rend vivante. C’est une amie fidèle et loyale, quelqu’un qui a peur entre choisir ses passions et la raison. J’ai aimé aussi son parcours pour prendre confiance en elle, doucement mais sûrement. Elle est aussi très proche de sa famille et très bien entourée. J’ai vraiment aimé son amitié avec Simon, une amitié indestructible et sincère.

La relation entre Mali et Sullivan est vraiment toujours intense. Ils se comprennent sans se comprendre. Ils trouvent des terrains d’entente, même s’ils sont rarement sur la même longueur d’onde. J’ai vraiment aimé l’évolution des personnages dans cette histoire, elle va à l’encontre des préjugés et elle nous déstabilise par moment.

En plus, dans les scènes érotiques, il n’y a rien de cru. Tout est suggéré, parfois transmis à travers des métaphores et cela apporte une dimension douce, plus poétique que ce qu’on peut souvent lire dans les romances.

Comme d’habitude, Jacinthe Canet suit les codes, mais en faisant toujours mieux. Cette fois-ci, elle nous propose une romance digne de ce nom avec des personnages en couleur, avec un fort caractère, un vrai caractère aussi. Chacun possède une vraie personnalité malgré leur évolution. Ils restent fidèles à eux-mêmes. Mais c’est vraiment touchant, ça fait du bien. J’ai vraiment apprécié la noirceur de l’histoire et les joutes verbales entre les personnages. C’est super agréable, ça fait rire, ça donne le sourire et puis il y a un côté qui veut nous donner l’espoir de voir nos rêves se réaliser. Une façon de nous dire que peut-être le bonheur réside dans les choses les simples.

Depuis le début, je dis que l’écriture et le style de Jacinthe Canet sont addictifs. On ne voit pas les pages se tourner et on ne voit pas le temps passé. Honnêtement, il s’agit d’une super découverte et j’ai vraiment été conquise parce cette histoire et ses personnages.

En bref, c’est encore une belle surprise et une très jolie histoire qui m’a fait passer par une multitude d’émotions. J’aurais pu en parler encore longtemps, évoquer cette peur pour les artistes de perdre l’aspiration ou encore, le syndrome de l’imposteur, mais je vais me contenter de vous dire : lisez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *