Livres

Demain se dessine aujourd’hui – Véronique Maciejak

Hello,
Aujourd’hui je suis ravie de vous parler de Demain se dessine aujourd’hui de Véronique Maciejak publié chez les éditions Eyrolles. J’ai eu la chance de recevoir ce roman grâce à Babelio et de participer à une rencontre avec l’autrice !

Résumé

Chez BricoRémi, le rayon de Chloé est toujours nickel ! Les tournevis par couleur, les rallonges par taille… Tout le monde s’y retrouve, surtout les clients. Que ce soit au travail ou chez elle, Chloé apprécie les étagères bien ordonnées. Personne ne pourrait croire que cette employée modèle cache un secret depuis deux ans. Même l’exubérante Josy, sa collègue et confidente, ne s’est aperçue de rien.

Pour s’échapper de son quotidien, Chloé imagine à haute voix la vie des passants. Un jour, un homme ose déranger son rituel en s’asseyant près d’elle au parc. Sur son banc. Il s’appelle Ethan et écoute plus qu’il ne parle.

Mais qui est-il réellement ? Josy a-t-elle raison de conseiller à son amie de s’en méfier ? La vie réservant son lot de surprises, Ethan pourrait bien ne pas être celui qu’il prétend…

Un roman plein d’espoir pour se reconnecter à l’essentiel

L’autrice

Enseignante de formation, Véronique Maciejak s’est formée en coaching parental, à la Communication Nonviolente (CV), à l’approche empathique et à la discipline positive. Elle anime des ateliers, formations et conférences à destination des parents. Elle est l’auteure de plusieurs guides de paren­talité aux éditions Eyrolles dont 1, 2, 3, frères et soeurs et 1, 2, 3, je me mets à l’éducation positive, ainsi que de trois romans de développement personnel dont le dernier, Quand la reine chante, les abeilles dansent, aborde la thématique du burn-out parental.

Mon avis

Demain se dessine aujourd’hui raconte l’histoire de Chloé, une jeune femme qui travaille dans un magasin de bricolage où elle espère obtenir une promotion. Sa vie tourne exclusivement autour de son boulot et elle n’a qu’une amie : Josy, une collègue. Rémi, son patron, le roi des “au cas où” ne la laisse déjeuner à l’extérieur que le mercredi midi où elle se rend au parc pour imaginer la vie des passants. Un jour, alors qu’elle s’installe sur un banc qu’elle nomme Marcel, elle rencontre Ethan. Et ce nouveau venu va l’initier (et nous aussi par la même occasion) au développement personnel.

Si je suis familière du feel-good (pour nourrir la bisounours que je suis), je ne connaissais absolument rien au développement personnel. Quelque part, je pense même que j’avais quelques aprioris sur le sujet. Mais ce livre, en plus de nous retracer l’histoire de Chloé, va nous interroger sur des points et nous présenter des bases du développement personnel. Et c’est vraiment finement amené ! Si on le souhaite, on peut se contenter de lire l’histoire telle qu’elle est, mais si on veut aller plus loin, on peut s’interroger et il y a un guide à la fin du roman pour nous expliciter certaines méthodes.

Et je trouve ça vraiment bien, parce qu’il n’y a rien de forcé ! Question histoire, comme beaucoup j’ai aimé le personnage de Josy, le genre de personnage qui se plie en quatre et qui a tendance à s’oublier. C’est vraiment l’amie apaisante, présente et qui est un peu trop gentille. De l’autre côté, nous avons Chloé qui est (très) perfectionniste, à un tel point qu’elle s’empoisonne la vie. Aussi, elle n’arrive pas à dire “non” et pour le coup, là encore je me suis revue un peu en elle.

Et ce que j’adore avec Chloé ? C’est que ce n’est pas l’amour qui l’aide à s’épanouir. Bien sûr elle est aidée, mais ce n’est pas “le prince charmant” qui va la pousser à dépasser ses limites, à la faire s’aimer, etc. Et ça, c’est vraiment très très appréciable. Que dire de plus ? J’ai aimé les touches d’humour, déjà nommer un banc Marcel, c’est typiquement le genre de choses que je pourrais faire.

En bref, ce roman est un subtil mélange entre le feel-good et le développement personnel, laissant le lecteur choisir ce qu’il veut garder ou non. J’aime beaucoup la façon dont chaque événement est amené, parce que le côté développement personnel ne dessert par l’histoire, ce n’est pas forcé et c’est vraiment agréable pour les novices comme moi. Aussi, j’ai aimé le style de l’autrice, il est vraiment accessible, doux, bienveillant quelque part. En conclusion, j’ai vraiment aimé ce roman et je suis contente d’avoir découvert cette autrice qui nous propose un livre plein de douceur et de bienveillance pour nous questionner sur nous-même et sur nos peurs, et qui en “vrai” est aussi très accessible et sympathique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

57 + = 63