Livres

L’été des fleurs sauvages – Kathryn Taylor

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de L’été des fleurs sauvages écrit par Kathryn Taylor et publié chez L’Archipel. Merci à eux pour leur confiance !

L'été des fleurs sauvages par [Kathryn Taylor, Penny Lewis]

Résumé

Quand deux amies d’enfance se retrouvent après s’être perdues de vue, bien des souvenirs resurgissent. Pas forcément les meilleurs… Mais quelle meilleure occasion que de faire enfin la paix avec soi-même ?

Zoé fait face à une décision difficile : une opération chirurgicale à haut risque peut lui sauver la vie.
Sur un coup de tête, elle décide de retourner à Penderak, station balnéaire des Cornouailles où elle a passé, adolescente, les plus beaux étés de son existence – et connu un drame.
Quatorze ans ont passé. Pour la trentenaire encore célibataire, il est temps de lever le voile sur le cauchemar qu’elle a vécu. Et de revoir Jack, qu’elle n’a cessé d’aimer. De s’imaginer vivre à ses côtés.
Mais les ombres du passé peuvent resurgir à tout moment…

L’autrice

Kathryn Taylor a toujours su qu’elle deviendrait romancière. À 12 ans, elle voyait ses premières nouvelles publiées. Puis elle se fait connaitre du grand public avec sa série Les Couleurs du plaisir (Marabout, 2015-2016), vendue à près de 500 000 exemplaires dans le monde. L’Héritier et Le Secret, les deux premiers volets de Daringham Hall, sont disponibles en Archipoche.

Mon avis

L’été des fleurs sauvages raconte l’histoire de Zoe, une femme qui a perdu son frère il y a 14 ans et qui maintenant travaille main dans la main avec son père dans l’entreprise familiale. Alors qu’elle va bientôt se marier (je ne comprends pourquoi dans le résumé il est dit qu’elle est célibataire du coup…), elle apprend qu’elle a un problème de santé et qu’elle devra être opérée. Malheureusement, l’opération peut avoir des conséquences. Alors sur un coup de tête, elle retourne en Cornouailles là où elle passait ses étés plus jeune et surtout : là où son frère est mort dans d’étranges circonstances.

Avant toute chose, je voudrais commencer par dire que je ne comprends pas le résumé. D’une certaine manière, il est trompeur. Déjà parce qu’on nous dit que Zoe est célibataire alors que non, ensuite parce qu’il ne parle absolument pas de Rose alors que les chapitres alternent le point de vue de Zoe et celui de Rose et enfin on nous dit qu’elle n’a jamais cessé d’aimer Jack, alors qu’elle s’en rend compte au milieu du roman… donc cela spoile l’histoire.

Toutefois, j’ai vraiment apprécié cette lecture. Pour être honnête, je l’ai commencée avant de dormir et je n’ai pas pu refermer le livre avant d’être arrivée à la fin ! Après une panne de lecture ! C’est pour dire ! Si j’admets ne pas avoir compris le côté très secret de Zoe (mais vraiment vraiment très secret, elle ne dit rien, ne confie rien, etc), j’ai aimé la voir partir en Cornouailles pour mener l’enquête d’une certaine manière. En fait, c’est ce côté “suspense” que j’ai vraiment apprécié. Elle n’arrive pas à faire le deuil, alors elle décide d’y retourner pour percer le mystère de la mort de son frère.

Et cet aspect là est vraiment intéressant. Parce que Zoe va devoir renouer avec certaines personnes après être partie sans dire au revoir suite au décès de son frère. Elle va finalement se révéler aussi. Que ce soit à cause de ses soucis de santé ou grâce aux personnes dont elle va recroiser la route, elle va se rendre compte qu’elle n’est pas heureuse, qu’elle essaie sans cesse de remplacer son frère pour rendre son père fier.

Aussi, j’ai aimé la relation qu’elle va tisser avec William, le fils de Jack. Ils ont des points communs et ils vont réussir à se parler, plus qu’ils ne le font avec leurs proches et j’ai trouvé ça touchant comme évolution. De l’autre côté, nous avons Rose. Bien qu’elle soit à peine mentionnée dans le résumé, elle va prendre une grande place dans ce roman. Mère de trois enfants, elle se démène pour joindre les deux bouts. Son ex mari ne lui verse même plus de pension alimentaire et elle est au bout du rouleau. Finalement, elle va rencontrer un homme qui lui donnera envie de recroire en l’amour.

Dans ce roman, j’ai aimé les sujets qui sont abordés comme le rejet des autres, la famille, la maladie, la perte d’un être cher, les non-dits, la tolérance, etc. Le fait que Zoe n’arrive pas à avancer ni à faire son deuil 14 ans après montre sa détresse et son besoin d’aller de l’avant. Et le fait qu’elle soit pressée par le temps donne une dimension beaucoup plus profonde au roman. Je trouve qu’il y a beaucoup de passages qui sont émouvants et qui nous touchent en plein cœur, parce qu’on a mal pour les personnages ou parce qu’au contraire, on a envie de croire que les jours meilleurs sont enfin là.

Par contre, je trouve ça dommage que les personnages féminins semblent peu honnêtes. Si Rose et Zoe sont sincères dans leurs sentiments, elles cachent beaucoup beaucoup de choses qui ne sont absolument pas de l’ordre du détail. Et même si elles décident de dire la vérité sur la fin, j’ai l’impression qu’elles prennent vraiment pas en compte ce que les autres personnages peuvent ressentir, même si leur silence peut être motivé par de “bonnes raisons”.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce roman. Il m’a tenu en haleine et c’est vraiment la lecture parfaite pour l’été pour se dépayser. J’ai trouvé les thématiques profondes, bien abordées et on prend vraiment du plaisir à suivre Zoe dans sa quête de la vérité.

Mention spéciale à la couverture que j’adoooore !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 3