Livres

Passionnément, à la folie, à la folie – Florence Medina

Hello,
Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de Passionnément, à la folie, à la folie de Florence Medina publié chez Slalom que je remercie pour leur confiance.

Résumé

Une adolescente anéantie par un chagrin d’amour, un road trip thérapeutique sur fond de musique eighties : un récit initiatique touchant et enjoué.

Mara, 17 ans, est un vrai cœur d’artichaut et fatigue sa meilleure amie avec ses coups de foudre incessants. Mais Jeremy, c’est LE bon, elle le sait, elle en a des papillons dans le ventre. Alors quand elle découvre que Jeremy lui ment depuis le début, quelque chose en elle s’embrase. Son amour la dévore et devient obsession jusqu’à lui faire perdre pied. Et si elle était ” comme sa mère “, qui vit sous médicaments, recluse chez ses parents ? Mara devra trouver son propre chemin pour se libérer et guérir, aux côtés d’alliées plutôt inattendues !

L’autrice

Née en 1968, Florence Medina a exercé de nombreux métiers, avant de devenir interprète français/LSF. En parallèle, elle écrit dès qu’elle le peut. Elle a publié Une poussière d’étoile dans l’œil puis Direct au cœur chez Magnard Jeunesse. Florence Médina vit à Paris.

Mon avis

Passionnément, à la folie, à la folie raconte l’histoire de Mara, une jeune femme qui est un vrai coeur d’artichaut qui tombe amoureuse de Jeremy, un garçon qu’elle rencontre en soirée. Et delà, on découvre toute la relation de son début à sa fin. Mais Mara pète un câble et va jusqu’à se venger d’une manière assez excessive.

J’ai beaucoup aimé ce roman où on est dans la tête d’une adolescente qui aime fort, mais en même temps qui a peur d’être comme sa mère. Mara est très touchante parce qu’elle vit pleinement, elle est impulsive et complètement excessive par moment, mais elle finit par s’en rendre compte. Elle est quand même très lucide au niveau des différentes situations, mais ça ne l’empêche pas de dépasser les limites.

Mais ce que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est la dimension familiale. Oui, Mara pète un câble avec sa relation avec Jeremy et Jeremy est loin d’être tout blanc, mais nous voyons aussi quelles sont les conséquences des actes de Mara sur sa famille, comment chaque membre réagit et surtout : comment chaque membre est dépassé par la situation.

Aussi, j’ai apprécié le fait que les personnages nous montrent différentes facettes, poussant Mara à se questionner par moment. Au final, de sa vision d’adolescente, elle joue un peu la rebelle et a l’impression que le monde est contre elle, alors que c’est le contraire.

Chaque personne mise sur sa route ou presque souhaite l’aider, et ce roman rappelle qu’il n’y a pas de honte à demander de l’aide, à prendre du temps pour se ressourcer et pour aller mieux.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce roman plein de douceur qui est plus une histoire de vie que d’amour, qui est touchant et important à lire d’une certaine façon. C’est le genre de romans que j’aurais aimé lire durant mon adolescence pour relativiser, pour me sentir moins seule, parce que même si on ne tombe pas dans les mêmes excès que Mara, il est évident qu’on a tous besoin d’aide après un chagrin d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 59 = 61