Livres

La brasserie des fleurs fanées de Bénédicte Chaplart

21 juillet 2019

Hello, hello,
L’année dernière je vous avais fait gagner un livre de cette auteure et cette fois-ci, elle m’a proposé de découvrir son univers.

Résumé

À 27 ans, Méline a un caractère bien trempé. Passionnée de musique rock, elle travaille dans un supermarché au cœur de la Champagne. Elle adore se détendre à la Brasserie des Fleurs Fanées, un endroit particulier. Quand la nuit s’annonce, elle rentre seule. Mais au fond, tout au fond, elle n’aspire qu’à une seule chose : rencontrer le grand amour. Jusqu’au jour où un mystérieux inconnu dépose sur le pare-brise de sa voiture un post-it… Et si tout avait commencé à la Brasserie des Fleurs Fanées ?

L’auteure

Lauréate du prix de l’auteur sans piston pour la région Champagne-Ardenne avec son livre La Comtesse Rouge, elle écrit un deuxième ouvrage. Née à Montélimar, Bénédicte vit en Champagne. Serveuse de métier, elle travaille aujourd’hui dans une grande enseigne de supermarché. Elle est mariée et a deux enfants.

Mon avis

Nous suivons les histoires de Méline, une employée dans un supermarché qui est heureuse de faire le travail qu’elle fait. Dynamique et motivée, elle adore la musique et possède des amis très sympas mais tous en couple. Etant la seule célibataire, elle désespère un peu jusqu’au jour où Sacha croise son chemin.

Pour être totalement honnête, j’ai un avis mitigé. Il y a beaucoup de points qui m’ont dérangé : d’abord j’ai trouvé certains passages un peu crus. Un personnage peut être vulgaire avec sa façon de parler mais quand certains passages sont dans le même style, j’ai un peu de mal. Surtout avec une hypersexualisation des personnages puisque Sacha juge Méline la plus “bandante” des filles, Méline succombe à Sacha en voyant ses abdos et je ne parle pas du nombre de fois où Sacha parle de son organe génital. Cela m’a dérangé, certainement parce que je n’ai pas l’habitude ou que justement, la sexualité reste un tabou. Et en même temps, je trouve ça bien de pouvoir lire un livre aussi décomplexé sur le sujet.

Ensuite, il y a énormément de clichés comme les filles qui ne savent pas bien conduire, qu’on peut les séduire avec un pot de nutella, qu’elles n’ont pas assez de sous pour s’acheter des bijoux et qui ont besoin d’un prince charmant pour tout leur payer. Et même si Sacha souhaite gâter Méline, ce qui est adorable, soyons d’accord, je trouve la manière de le formuler un peu maladroite. Certains stéréotypes ont la vie dure, je suis d’accord mais je pense qu’il aurait fallu trouver un juste milieu.

Ensuite, je trouve que l’histoire va un peu trop vite… On dirait qu’au bout d’une semaine ce sont les grandes déclarations d’amour, Sacha veut qu’elle déménage chez lui, elle veut prendre son temps et il lui dit “tu as peur du bonheur”, bah non, je ne suis pas d’accord, on peut vouloir prendre son temps et juste ne pas être prêt(e) à partager son quotidien avec quelqu’un qu’on ne connait que depuis une semaine… Sans parler du fait que Sacha est un psychopathe à mes yeux, cela se confirme avec la fin d’ailleurs mais sinon, il l’observe sur des caméras de surveillance durant des mois et elle trouve pas ça flippant ? Il l’amène pour un second rencard au mariage de sa sœur et présente toute sa famille, est-ce que ça aussi ce n’est pas flippant et vraiment très étrange ?

Après je suis d’accord, les coups de foudre existent mais c’était peut être un peu trop précipité. Et si le caractère excessif de Sacha plaît à Méline, personne peut aller contre ça mais il manque peut être quelque chose pour qu’il y ait plus de cohérence.

Sans parler de la morale finale : si on fait un truc bien dans notre vie, cela nous donne le droit d’être au dessus de la justice quand on commet des crimes ? Je trouve ça vraiment maladroit. J’aurai voulu que Sacha soit puni pour ce qu’il a fait même s’il l’a fait pour de “bonnes” raisons.

Mais je tiens malgré tout à souligner que l’idée est bonne, ce n’est pas un mauvais livre et que malgré tout, cela se lit facilement et on ne s’ennuie pas durant sa lecture. Et pour le coup, on est surpris. On ne s’attend pas du tout à ça et finalement, ce livre se démarque des romances nian nian à mourir. Même si évidemment, les personnages ont quand même ce petit côté niais parce que cela reste de la romance! Je ne tiens pas à garder une note négative de cette histoire mais plutôt je voudrais dire à l’auteure : votre fond est bon mais la forme n’est peut être adéquate, en tout cas, ce n’est pas ce qui fonctionne avec moi.

J’ai conscience d’avoir un peu appuyé sur les mauvais aspects mais l’histoire n’est pas mauvaise, les personnages ne sont pas mauvais et on s’attache vraiment à Méline et ses amis. L’idée de la brasserie des fleurs fanées est chouette et j’ai bien aimé la relation avec le serveur. Je ne pense pas que ce soit un livre à bannir, il surprend et on passe un bon moment en le lisant. Il ne laisse pas de marbre et je pense pas être prête à oublier toutes les émotions par lesquelles je suis passée en le découvrant !

Pour retrouver son livre, je vous invite à suivre ce lien.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *