Livres

La ligne jaune de Baptiste Chapuis

30 juillet 2019

Hello, hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du roman La Ligne Jaune de Baptiste Chapuis que je remercie pour sa confiance.

Résumé

« Dans ma mémoire il y a un trou à cet endroit, une pièce noire, un néant creusé par une année d’agonie. Quelque chose dans mon histoire est resté figé là, sur le bord de la route ; mais pour la première fois depuis des mois, je me sentis apaisé, comme si le monde marquait enfin une vraie pause. Ce vécu m’a amené à ressentir une incapacité complète à être vraiment heureux ou malheureux. Depuis cette aventure, donc depuis des années, qu’il pleuve ou qu’il vente, je me tiens immobile comme une pierre. En restant le témoin d’une vie qui défilait sous mes yeux comme un long fleuve tranquille, j’ai tiré un trait sur le temps et le monde, afin d’oublier ma propre existence, pour transcender la réalité elle-même. Ce qui m’effraie, je l’avoue, c’est que je suis encore jeune, et parfois, il me semble que ma vraie vie n’a pas encore débuté, ou bien qu’elle est déjà terminée. »

Un retour aux sources de l’auteur, pour cette expédition dans le monde de la maladie. À travers ce récit, il nous emmène avec lui dans sa treizième année de vie ; une année qui va lui dérober son innocence.

L’auteur

Baptiste Chapuis naît en 1992 d’un père vietnamien et d’une mère française. Il quitte sa petite province franc-comtoise à l’âge de 22 ans, avec un besoin d’ailleurs, une envie de découvrir l’autre bout de la France. Montpellier lui apparaît alors comme sa future ville de cœur et de résidence. Amoureux des arts, pratiquant le dessin, il cultive également une forte affection pour les mots et leurs portées. Aujourd’hui il se lance, et nous livre son premier roman autobiographique « La ligne jaune », voulant vérifier par lui-même l’adage selon lequel « c’est un forgeant qu’on devient forgeron ».

Mon avis

Lire ce roman a été une épreuve pour moi, je savais d’avance que j’y retrouverai beaucoup de similitudes avec mon passé et le fait que j’ai seulement 4 ans d’écart avec l’auteur me perturbe encore plus. J’ai littéralement eu l’impression de lire ma vie, bien sûr, il y a des différences, on n’a pas la même famille, ni connu les même choses pourtant le déroulement en lui même avec le cancer du poumon et les sentiments sont pareils. Et c’est dans ces cas là qu’on voit que le cancer touche vraiment trop de gens.

Cela a été dur de lire l’histoire de Baptise Chapuis parce qu’elle est vraie et comme chaque histoire vraie, ça se sent et ressent. On s’identifie encore plus au personnage car les sentiments sont authentiques. Alors ça fait mal et en même temps, je m’étais engagée à lire ce roman, tout en sachant de quoi il allait être question. Et je me dis que si l’auteur a su retranscrire aussi bien et précisément toutes ces émotions au point de me toucher au plein coeur, c’est qu’il est doué. Parce que si ça marche avec moi, ça marchera avec d’autres et pour moi, le plus important dans un roman reste ce qu’on ressent lorsqu’on le lit. S’il nous tire aucune émotion, je trouve que le livre est moyen voire mauvais.

Là on est plongé dans l’enfance de Baptiste Chapuis et on découvre sa vie d’enfant on découvre son histoire et même si on sait comment ça va se terminer, on veut poursuivre la lecture. C’est un beau roman par ce qu’il transcrit, par ce qu’il dit, pour ce qu’il témoigne. Mais il y a quelques petites choses qui m’ont dérangé, par exemple l’auteur exprime souvent sa pensée politique, philosophique et il donne souvent son avis mais sur des sujets un peu “hors sujet” justement, ça arrive comme un cheveu sur la soupe et c’est dommage. Cela casse un peu le rythme de l’histoire et il part dans des explications de ses convictions et je trouve ça un peu dommage.

En même temps, c’est quand même bien amené, à titre personnel j’aurai jamais inclus ces passages mais l’auteur a quand même fait en sorte que ce soit un minimum lié donc je pense que cela m’a dérangé mais que ce ne sera pas le cas de tout le monde.

Pour finir, l’auteur écrit comme une poésie, son histoire est terrible mais racontée avec des mots doux, des mots forts, des mots qui vont chercher nos sentiments et j’ai beaucoup aimé son style d’écriture. Il nous raconte des choses simples d’une très belle façon et c’est agréable de lire une jolie prose.

Je remercie encore une fois l’auteur pour sa confiance et je vous invite à découvrir son livre juste ici.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *