Livres

Les chroniques de Balthazar de Guillaume Leduc

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour parler du roman de Guillaume Leduc : Les chroniques de Balthazar publié chez Onyx. Merci à la maison d’édition pour sa confiance !

Résumé

En Général, les chasseurs de primes évitent de s’empêtrer dans les affaires de la Peste Lutine, l’organisation criminelle la plus dangereuse du Vieux Continent. Pourtant, lorsque Léopold, le plus jeune des Beaumort, la famille lutine à la tête de la Peste, se met en difficulté en égarant un témoin gênant, Louis Balthazar, lui qui vient de perdre son mentor et qui cherche à se faire un nom, ne résiste pas à l’appel de la justice et à la prime rondelette qu’elle promet. C’est donc à bord de l’Elisabeth Summer, son navire aérien, qu’il part en chasse, accompagné de ses compères, Bubel et Pic, deux bien étranges créatures. Mais en cet univers fantastique et impitoyable où la science se mêle à la magie, où, dans les cieux, les steamers remplacent les dragons, où les armes à feu s’utilisent plus volontiers que les épées, et où les trolls s’habillent en costume trois pièces, rien n’est simple et les chasseurs peuvent très vite devenir les proies… Votre humble serviteur, ami lecteur, vous promet d’ores et déjà un voyage en un monde fabuleux, agrémenté de bien des rebondissements, parmi lesquels des combats aériens entre monstres d’aciers, de furieuses courses-poursuites, et des héros attachants et atypiques… Êtes-vous prêts à chasser du Lutin, un être vil et pervers, impulsif et notoirement violent, à monter à dos d’araignée géante, et à voler de fils en fils à travers une forêt de gratte-ciels trônant au beau milieu d’un cratère géant ? Êtes-vous prêts pour tout cela… Et pour bien d’autres choses encore ? Allons, l’affaire est tentante, non ?

L’auteur

Pour le découvrir, il y a une petite interview ici.

Mon avis

Les chroniques de Balthazar raconte l’histoire de plusieurs personnages. Bien sûr il y a Balthazar, un chasseur de prime accompagné de Bubel et de Pic, deux créateurs qui n’ont rien à voir avec des humains. Ils décident de se lancer à la poursuite Abélia, une prostituée très précieuse pour les autorités. En face, il y a les pestiférés, autrement dit les méchants, qui cherchent aussi à mettre la main sur Abélia.

Ce roman est un livre d’aventure, il y a beaucoup d’événements et de retournements de situation. L’auteur met un point d’honneur à nous décrire tout ce qui entoure les personnages, parfois peut-être un peu trop, pour nous plonger dans cet univers méconnu. Nous sommes souvent surpris, il faut dire que l’auteur ne fait pas dans le glamour et nous sommes face à des scènes parfois horribles et presque choquantes. Bref, le lecteur est complètement absorbé par les propos de l’auteur qui ne laisse pas notre petit cœur se reposer une seule seconde.

Entre action, surprise et espoir, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Il y a beaucoup d’imprévus, de situations catastrophiques et périlleuses. J’ai vraiment apprécié le rythme et la proposition de l’auteur. Tout peut arriver dans notre lecture. Nous ne pouvons pas nous réconforter en nous disant que cela va forcément bien se terminer… Et oui, notre petit cœur n’est pas prêt à découvrir tout ce que l’auteur nous a concocté. Et ça rend le roman encore plus addictif, encore plus délirant !

J’ai vraiment aimé les personnages, surtout le petit trio chasseurs de prime. Je trouve qu’ils sont émouvants et qu’ils se complètent parfaitement. Ils ont tous une personnalité différente, mais ils tiennent les uns aux autres et cela donne une amitié exceptionnelle. J’ai vraiment été émue par les relations entre ces personnages et par le respect mutuel qu’ils ressentent. Bien sûr, il y a d’autres protagonistes comme Abélia, la mairesse, etc. Mais je trouve que tout repose sur ce fabuleux trio qui nous en fait voir de toutes les couleurs pour notre plus grand bonheur.

C’est vraiment très bien écrit, très surprenant et terriblement addictif. L’auteur a un style très particulier et très littéraire. J’ai bien aimé l’alternance entre les extraits de journaux intimes et l’histoire. Aussi, j’ai bien aimé lire le point de vue omniscient des différents personnages. Il faut dire qu’il y en a pas mal ! En tout cas, rien n’est prévisible dans ce roman et c’est ça qui est génial ! Comment cela va se finir ? Vont-ils se retrouver ? La Peste va-t-elle gagner ? Une chose est sûre : rien n’est joué d’avance.

Alors si vous aimez les romans d’aventures, les histoires bien écrites et pleines de descriptions, foncez. Par contre, il faut avoir le cœur bien accroché !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *