Livres

D’un démon à un homme d’Elodie François

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de ma dernière lecture : D’un démon à un homme d’Elodie François que je remercie pour sa confiance !

Résumé

Toschk 1866. Les Szárnyas sont en chasse au cœur de Toschk, ce royaume considéré comme le plus précieux des joyaux.Dans les yeux de l’un de ces démons, Sarvige, ne se reflète aucune lumière. Mais lorsqu’il croise le regard d’un nouveau-né, toutes ses convictions se fissurent et tombent une à une. Cette petite âme fragile fait naître en lui des émotions inconnues. Ne pouvant ni le tuer ni l’abandonner au risque de le laisser aux griffes des siens, il décide de l’emmener.Mais que peut-il faire d’un enfant alors qu’il est un démon ? C’est auprès de Mezarel, le mage qui protège Toschk du monde extérieur, qu’il pourrait trouver des réponses à ses questions. Comprendra-t-il pourquoi il n’a pas pu achever le rituel essentiel à sa survie ?

L’auteure

Elodie François est une artiste autodidacte qui a plusieurs cordes à son arc. Elle est née en 1980 et dès l’enfance, elle développe un goût prononcé pour l’art, sous toutes ses formes. Après avoir fait des études d’histoire de l’art et archéologie, elle se lance enfin dans l’écriture et la peinture, ses deux passions.

Mon avis

D’un démon à un homme raconte l’histoire de Sarvige, une créature monstrueuse qui se nourrit des hommes. Avec son peuple, ils se nourrissent de village entier. Mais un jour, il n’arrive pas à se résoudre à tuer un enfant. Etrangement, ce bébé le touche et il décide de le sauver. C’est comme ça qu’il va faire la rencontre de Lukas Mezarel, un mage et il va lui confier l’enfant. Des années après, il va rendre visite à Lukas pour revoir la personne qu’il a sauvé et tenter de découvrir qui il est.

Wouah quel livre ! J’ai trouvé le traitement du personnage de Sarvige alias Sébastien pour les humains, très…humain justement. J’ai aimé voir sa transformation de “monstre” à “humain”, ça façon d’apprendre à évoluer parmi eux. Je trouve qu’il dégage un vrai truc, une certaine sensibilité et il symbolise un peu l’espoir. En fait, il représente la deuxième chance, le fait de ne jamais abandonner, même à terre, il continue de se relever. Pour ceux qu’il aime, il pourrait déplacer des montagnes et je trouve ça extrêmement beau.

Dans ce roman, on voit bien que nos actes passés ne définissent pas qui l’ont et qu’on peut décider à tout moment de devenir meilleur. Lukas et Livéa (la fille de Lukas et le bébé sauvé) offrent une chance à Sébastien de devenir la personne qu’il aurait voulu être dès le départ. La bienveillance et la bonté de Lukas sont sans égales et il est vraiment un personnage attachant. Sage, loyal et prévenant, il est d’une grande aide pour notre héros.

Sa fille Livéa est également admirable. J’ai aimé son caractère, sa force mentale et sa détermination. Elle est courageuse, volontaire et elle est d’un véritable appui pour son père.

Il y a beaucoup de personnages secondaires donc je ne vais pas m’étaler dessus. Mais en apprendre un peu sur chacun deux est une belle façon de les inclure, d’en parler. Tous ont un véritable rôle à jouer dans l’histoire, qu’il soit bon ou mauvais.

En dehors des personnages, j’ai beaucoup aimé l’univers et le fait que ce soit entremêlé au réel. C’est bien amené et cela permet d’identifier des faits historiques qui se sont vraiment déroulés. Le tout avec la petite dimension fantastique apportée par l’histoire et cela marche vraiment.

L’écriture d’Elodie François est prenante, elle nous invite à découvrir la suite. J’ai aimé sa façon de décrire et de raconter les différentes scènes ainsi que les émotions des différents protagonistes. Elle possède un style plutôt léger, une volonté de transmettre quelque chose tout en laissant l’imagination du lecteur prendre le dessus.

J’ai essayé de vous en dire un maximum sans vous spoiler, mais il faut dire que ce fut un exercice difficile. Je préfère vous laisser découvrir ce roman par vous même juste ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *