Livres

Attracted To Danger de Mady Flynn

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Attracted To Danger de Mady Flynn publié chez Harlequin. Merci à l’autrice pour sa confiance !

Résumé

Pour lui, elle est prête à franchir toutes les limites
 
Plonger dans les esprits les plus sombres et les plus torturés, voilà le quotidien de Hazel. Criminologue passionnée, elle maîtrise parfaitement les risques de son métier et les règles à toujours respecter  : étudier, chercher, expliquer, mais, surtout, éviter toute implication émotionnelle. Pourtant, quand elle se retrouve face à Chris, le criminel auquel elle a consacré ces trois dernières années, rien ne se passe comme prévu. Hazel a beau s’efforcer de rester distante et professionnelle, elle est troublée par le regard perçant de cet homme dont elle est censée connaître les moindres secrets et qui demeure toutefois insaisissable. Car Chris n’a rien des hommes qu’elle a l’habitude de traquer  ; intelligent, il déjoue toutes ses tentatives d’interrogatoire. Et, quand il l’entraîne dans un terrible jeu de séduction, Hazel ne sait pas si elle parviendra à lui résister, ni même si elle en a envie…

L’autrice

Dès l’adolescence, Mady Flynn se passionne pour la criminologie et le profilage. De ses connaissances en matière de tueurs en série naissent ses premiers polars, mais son grand projet était de réussir à allier deux genres que tout oppose en devenant auteure de dark romance.

Avertissement: cette dark romance est réservée à un public averti 
Ce roman est déjà paru dans HQN sous le titre “Tu es mon obscurité”

Mon avis

Attracted To Danger raconte l’histoire d’Hazel, une consultante du FBI. Elle est très différente des profilers et cherche à mettre tous les tueurs en série derrière les barreaux, quoi qu’il en coûte. Elle leur dédie sa vie, au point d’oublier de vivre pleinement. Passionnée, elle se dévoue corps et âme dans ce travail sans relâche. Heureusement, elle partage sa vie avec Matt, un collègue du FBI qui est la seule personne en qui elle a confiance. Pourtant, la rencontre avec le tueur en série Chris Ford, alias L’étrangleur…

Ce roman est aussi passionnant que dérangeant. Passionnant, car on vit vraiment tous les événements avec les personnages, on découvre la situation et nous sommes plongés dans les bureaux du FBI pour coincer les tueurs en série. Il y a un gros traitement sur la psychologie des personnages et plus précisément des tueurs en série. Il y a aussi Hazel, une éternelle indécise incapable de faire des choix et qui se laisse porter par le vent selon les décisions de Matt, son copain ou de Chris, le criminel.

Et dérangeant parce qu’il manque de rationalité dans cette histoire. Bien sûr, Hazel tente de rester sur le droit chemin. Mais elle se met à trahir, mentir, manipuler les gens. Je trouve son comportement relativement insensé, immoral et parfois malsain. Après il y a cette attirance entre elle et le criminel qui ne cesse de s’accroître, on comprend très bien que ce n’est pas facile de gérer ça au mieux. Mais je trouve qu’elle agit souvent égoïstement, surtout vis-à-vis de Matt et qu’elle ne cesse de changer d’avis. Après, à voir ce qu’il en est vraiment par la suite… 😉

Matt, lui, au contraire est loyal, bienveillant et fait tout pour que ça se passe bien. Parfois il est maladroit, mais il pense davantage aux autres qu’à lui. J’ai eu un peu de peine pour lui, car c’est un peu “la bonne poire” de l’histoire. Il a toujours peur qu’Hazel se lasse et qu’elle le quitte. Mais c’est peut être qu’elle ne le mérite pas finalement ?

Chris, lui, joue parfaitement son rôle. C’est le criminel manipulateur et consciencieux qu’on nous dépeint. Il joue toujours même une fois enfermé. Il sait où ça fait mal, comment toucher les gens et les déstabiliser. Comme je vous l’ai dit, j’ai vraiment apprécié ce côté psychologique très exploité de l’histoire. Et avec lui, on peut voir à quel point certaines personnes peuvent être malsaines et manipulatrices. Avec Chris, on voit comment une personne novice peut avoir une mauvaise influence sur des personnes “lambda”. Mais inutile d’aller chercher en prison, nous avons tous vécu une relation toxique.

Cela permet quand même d’aborder la notion du polyamour. Si en théorie, cela doit être consenti pour être respectueux envers toutes les parties, dans le cas présent nous avons une Hazel qui s’amuse des sentiments de chacun. Par ailleurs, la mentalité d’Hazel nous permet de comprendre cette indécision. Les relations polyamoureuses existent, des personnes en vivent et tant que c’est consenti, ça me va. Ici, cela mène à cette histoire malsaine dont je vous parlais précédemment.

Malgré le personnage d’Hazel qui m’a un peu agacé par moment, j’ai dévoré l’histoire. Elle est prenante. Il y a ce petit côté curieux qui prend le dessus et on veut absolument savoir comment ça va se terminer. Il y a beaucoup de rebondissements, pas mal de questionnements sur la condition humaine et sur le comportement humain de manière générale. Est-ce que les gens peuvent changer ? Comment peut-on voir s’ils sont sincères ?

Même si c’est dans un autre registre, on peut aussi parler du travail. Enfin, plus précisément de vivre pour son travail, de se jeter à corps perdu dedans. C’est certain que dans ce cas présent, c’est un contexte particulier, mais nombreux sont ceux qui s’oublient au profit d’un travail, d’une mission, d’une tâche. Et c’est aussi bien de le rappeler.

En bref, si je n’ai pas apprécié l’héroïne, j’ai passé un bon moment avec cette lecture qui pose des questions sur les limites de l’acceptable et sur la mentalité des personnages. Alors pour être honnête, j’ai un avis mitigé. J’ai aimé et en même temps, l’histoire m’a dérangée. Elle m’a percuté, secoué et ne m’a pas laissé indemne. Mais c’est aussi ça que j’aime dans les romans : qu’on me touche, qu’on me questionne et qu’on me fasse réagir. Et ça, le roman le fait très bien. Ce n’est pas une romance à l’eau de rose, ce n’est pas un roman qui respecte tous les codes admis. C’est une histoire qui dérange autant qu’on l’apprécie, une histoire qui nous écœure autant qu’on veut la poursuivre. Je trouve qu’il y a un bon rythme, des passages intéressants et on ne s’ennuie pas une minute !

Pour retrouver ce livre, c’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *