Livres

Blades Hockey de Maria Luis

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de Blades Hockey, le troisième tome de Hot Play écrit par Maria Luis et publié chez les éditions Alter Real. Ce tome peut se lire séparément et sans avoir lu les tomes précédents, la preuve, c’est ce que j’ai fait ! Merci à la maison d’édition pour sa confiance.

Résumé

Règle n° 1 : ne pas céder le premier.

En tant qu’attaquant vedette des Blades de Boston, j’ai acquis une solide réputation de bourreau des cœurs. J’accumule les relations sans attaches et je n’ai pas mon pareil pour faire ronronner les femmes. Toutes. Sauf la seule que je veux vraiment. Celle que je rêve de conquérir et de tenir contre moi, brûlante de désir. Gwen James, la Reine des Glaces de Boston m’embrouille le cerveau depuis des années.

J’ai déjà joué à ce jeu. Je suis resté sur la touche.

Peu importe les raisons pour lesquelles elle m’a repoussé jusqu’à présent, j’en ai marre d’être sur le banc. Alors, quand elle vient me voir et me demande une seconde chance, j’accepte à une condition : elle doit me prouver qu’elle est sincère. Que ce n’est plus un jeu.

Pas de baiser. Pas de sexe.
Ne pas la toucher est une torture, mais je veux que Gwen me supplie.
Parce que je ne suis pas un figurant et que je joue pour gagner. Et je veux ce qu’aucun autre homme n’a jamais eu. Son cœur.

Règle n° 2 : respecter la règle n°1.

L’autrice

Maria Luis écrit des romances contemporaines sexy, bien qu’elle ait peut-être ou pas (ce qui veut dire oui) quelques romances historiques dans les toiles d’araignée de son ordinateur. Quand elle n’écrit pas sur des hommes forts qui tombent amoureux de femmes piquantes, Maria est une historienne passionnée avec une spécialisation sur l’Angleterre médiévale et La Nouvelle-Orléans du 19e siècle. Vous vous demandez sûrement ce que les deux époques ont en commun ? Pas grand-chose, à part la maladie, les activités scandaleuses et la criminalité – les sujets préférés de Maria. Maria vit à La Nouvelle-Orléans avec sa meilleure moitié, où l’on peut généralement la trouver en randonnée avec ses deux chiens, Zeus et Athena, à faire du kayak dans les cours d’eau intercôtiers de la Louisiane, ou lovée sur le canapé avec un bon livre. Les Éditions Alter Real publient en français deux de ses séries : Blades Hockey et Put a Ring on It

Mon avis

Blades Hockey est l’histoire d’Hunt, un joueur de hockey professionnel et de Gwen, la jeune fille qu’il aime depuis des années. Il lui court après sans succès, pourtant Gwen n’est pas insensible à son charme. Il faudra attendre qu’il abandonne pour qu’elle se rende compte de ce qu’elle a perdu.

J’ai trouvé cette lecture plutôt chouette avec un aspect très prononcé sur la psychologie de Gwen. Il est clair qu’elle est torturée par ses craintes et ses doutes. Elle a peur de reproduire le schéma de sa mère, une mère qui lui répète depuis toujours de se méfier des autres et qui change de partenaire comme de chaussette. Gwen ne veut pas lui ressembler, mais elle se soumet à la volonté de sa mère. Forcément, elle a intériorisé un certain nombre de paroles que sa mère lui a répété tout au long de sa vie.

De l’autre côté, nous avons Hunt qui a un passé douloureux. Il ne cherche qu’à s’en sortir malgré tout et à obtenir le bonheur qu’il mérite. C’est quelqu’un d’ouvert et de passionné. J’ai bien aimé les passages avec le hockey, je trouve ça plutôt sympa.

Par contre, je trouve que le changement de situation au début est un peu brutal et qu’il aurait pu être amené plus naturellement. Hormis, ça reste une histoire que se lit bien, abordant des sujets sensibles comme la trahison, les violences conjugales, les relations conflictuelles avec sa famille… et puis l’envie de se détacher de son passer pour vivre sa propre vie.

En bref, il s’agit d’une histoire avec des rebondissements, des personnages qui doutent et qui veulent croire au bonheur. J’ai aimé les personnages secondaires, mais ils sont trop peu présents à mon goût. Par exemple, Charlie et Zoé, les amis de Gwen sont amusantes et rigolotes, mais on ne les croise que très peu. Les événements ont tendance à s’enchaîner rapidement là j’aurais voulu qu’on prenne son temps. Mais cela reste un roman divertissant et agréable découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *