Livres

Isabelle et le clochard d’Olivier Guérard

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’Isabelle et le clochard d’Olivier Guérard que je remercie pour sa confiance !

Isabelle et le Clochard par [Olivier Guerard]

Résumé

L’histoire d’Isabelle n’a rien d’un conte pour enfants…

La jeune femme n’a pas de chance avec les hommes. Vraiment pas de chance.
Fille d’un truand sans envergure, elle enchaîne les déceptions amoureuses. Alors quand son dernier petit ami la quitte, c’est le choc de trop. Comme si cela ne suffisait pas, elle accumule les ennuis à la pelle. Un vrai aimant à emmerdes. Mais Isabelle a aussi un grand cœur. Toujours dévouée aux autres, surtout aux sans-abris qu’elle croise dans l’immense métropole de New York. Tandis qu’elle essaie de sortir du bourbier dans lequel elle s’est enlisée, un clochard énigmatique devient son confident. Bougon, abîmé par la vie, le vagabond va pourtant jouer un rôle décisif dans le destin d’Isabelle. Bien malgré lui ! Car, affaibli, il se trouve emporté dans un tourbillon d’émotions qu’il aurait préféré éviter.
Qui a dit que le bonheur ne pouvait naître dans la tempête ?

L’auteur

Depuis l’enfance, Olivier Guérard est amateur de littérature Fantastique (Bilbo, Le seigneur des anneaux, Chasseuse de vampires, L’assassin Royal, Le trône de fer et tant d’autres…), mais aussi de polars ou de romans philosophiques. Bien qu’il ait toujours aimé l’écriture, ce n’est qu’à la fin de la trentaine qu’il commence son premier ouvrage Elsie Waldon (1er tome, romance fantastique), paru en octobre 2017. Il sort en mars 2018 son second roman L’homme à l’amer (littérature contemporaine), en décembre 2018 Elsie Waldon tome 2 et en avril 2020 Elsie Waldon tome 3. Son dernier roman Isabelle et le Clochard (romance suspens) est paru en mars 2021.
Il prépare actuellement un nouveau livre.

Mon avis

Isabelle et le clochard raconte l’histoire d’Isabelle, une jeune femme qui en une journée va vivre des événements affreux : elle va se faire plaquer, perdre son job et menacer de se retrouver à la rue. Heureusement, elle peut compter sur son ami Otis pour l’épauler et tenter de trouver une solution. Mais avec une mère inexistante et un père en prison, elle n’a pas vraiment de possibilité. Pourtant, même en ayant peu d’argent, elle met un point d’honneur à soutenir les SDF.

Si je devais citer un aspect négatif, je dirais les longueurs. Par moment, on a l’impression que l’action ne va pas assez vite voire stagne. Mais c’est largement gommé par tout le reste. Ce roman est surprenant, il permet de nous rappeler (même si on le sait) que les SDF sont des personnes comme vous et moi, qui ont simplement eu moins de chance. Aussi, il est surprenant. Surprenant parce qu’il ne respecte pas les codes de la romance. Là où, en général une femme en difficulté financière rencontre un homme riche pour subvenir à ses besoins et payer ses dettes (je caricature, mais si on est honnête, c’est souvent comme ça), là nous avons une jeune femme en difficulté qui tente d’aider ceux qui le sont encore plus.

Bien sûr, il y a des choix d’Isabelle qui m’ont déstabilisée. Sur le coup, je les ai trouvés vraiment “hors norme”, mais avec le recul, on comprend. Enfin je crois haha ! Ce ne sont pas des choix que j’aurais pu faire, mais ils sont bien amenés.

Aussi, Isabelle fait des choix difficiles pour garder son indépendance et trouver de l’argent. Elle va se tourner vers des voies qui peuvent nous faire perdre notre “dignité” et elle a le courage de tout faire pour s’en sortir. J’ai vraiment trouvé le personnage d’Isabelle courageux, honnête et déterminé. J’ai aimé sa timidité aussi, la façon qu’elle a de perdre ses moyens puis de s’affirmer au fil des pages.

J’ai aussi aimé le personnage d’Otis, cet ami sur qui on peut compter et qui veille sur Isabelle en permanence. On voit bien qu’il fait de son mieux, qu’il ne juge pas et qu’il fait ce qu’il peut pour aider Isabelle.

En bref, Isabelle et le clochard est une romance très différente et très surprenante. Entre les choix des personnages, les conséquences de leurs choix et les différentes relations qu’ils tissent entre eux, ça change. Beaucoup de sujets abordés dans ce roman sont rarement évoqués dans les autres et ça fait du bien. On va nous parler des violences sexuelles, des traumatismes, de la prostitution, de la vie dans la rue, etc. Ici, il n’y a pas de prince charmant, juste des gens qui veulent s’en sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *