Couverture Attirance Criminelle
Livres

Attirance Criminelle (T3) – Jenn Guerrieri

15 mai 2020

Hello,
Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler de la fin de la trilogie d’Attirance Criminelle de Jenn Guerrieri publiée aux Editions Plumes du Web. Merci pour votre confiance !

Résumé

L’arrivée soudaine des parents de Maya à Phoenix fragilise la relation entre l’étudiante et le criminel. Des blessures surgissent, les doutes s’installent et les tensions naissent.
Evann, en proie aux fantômes du passé, s’emploie à garder ses distances avec la jeune photographe. En parallèle, il poursuit ses activités au FBI pour John Sanders, afin de démanteler le réseau de proxénétisme qui sévit à Phoenix. C’est, selon lui, la seule issue pour se racheter et prendre un nouveau départ.
Mais une nouvelle menace se profile en Arizona. Une menace dont Maya et Evann semblent être la cible…
Entre haine et passion, entre liberté et sacrifice, cette attirance criminelle sauvera-t-elle Maya et son ancien ravisseur du danger ? Sera-t-elle leur salut ? Ou signera-t-elle leur déchéance ?

Mon avis

Si vous n’avez pas encore lu les premiers tomes, je vous invite à le faire. Cette chronique risque de vous spoiler un petit peu. J’ai d’ailleurs chroniqué le tome 1 et le tome 2.

Ce qui me fait peur avec les trilogies, c’est l’essoufflement de l’histoire. Mais dans le cas d’Attirance Criminelle, j’ai encore été surprise. Nous retrouvons les aventures de Maya et Evann, ce dernier sort de prison pour aider le FBI. Alors qu’elle ne pensait plus le revoir, Maya retrouve son criminel et leurs aventures sont loin d’être finies.

Dans ce dernier tome, on retrouve des sentiments, des dilemmes, des complications, de la surprise, des personnages qu’on a aimés et d’autres qu’on va adorer. J’ai trouvé que ce roman était une très belle conclusion à la trilogie. Il nous embarque toujours avec une grande facilité, il nous présente cette relation presque incompréhensible entre une victime et son agresseur, une jeune femme innocente et un tueur. Et pourtant, on s’attache à ce duo étrange.

Dans ce tome, Maya gagne en confiance en elle, encore. Au fil du temps, elle passe de la jeune fille fragile à celle qui pourrait tout faire pour ceux qu’elle aime. Entre sa répartie et son caractère qui s’affirment, on voit son personnage évoluer au fil des pages. Et entre nous, elle en aura besoin ! Evann aussi est un personnage qui évolue, il est tiraillé et on le sent. Cet homme qui a commis l’irréparable à plusieurs reprises se met à réfléchir, à vouloir protéger Maya, toujours en gardant en tête qu’il ne la mérite pas.

En fait, dans ce tome on découvre un Evann plus fragile, plus vulnérable. Même s’il reste toujours l’abruti qu’on a connu, il se laisse découvrir un peu plus à chaque instant.

L’écriture de ce tome est fluide, prenante, addictive. À chaque page lue, on veut connaître la suite et en même temps, on ne veut pas que l’histoire s’arrête. Je trouve que Jenn Guerrieri a très bien écrit ce roman, dans le sens où elle arrive à nous faire accepter quelque chose d’inacceptable. Avec douceur et amertume, on suit les aventures de Maya et toutes ses déconvenues. Le tout en sachant pertinemment qu’elle aime celui qui l’a brisé, celui qui a changé sa vie à jamais et qui a le pouvoir de la blesser. Ou pire.

Et puis, j’ai aimé la façon dont l’auteure nous décrit les actions, quand elle nous parle de Maya et de la photographie, la passion qui anime Maya. Et j’ai retrouvé ce côté-là dans de nombreux moments et c’est vraiment agréable à lire.

En bref, une belle prouesse !
Une fin digne de ce nom avec toujours plus d’émotions, toujours plus de suspens, toujours plus d’humour. J’ai adoré ce dernier tome et je suis triste de voir que c’est fini, mais… ce fut une belle aventure.

N’hésitez pas à découvrir cette trilogie juste ici.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *