Livres

Pour mieux te reconstruire d’Ellen Stuart

1 juin 2020

Hello,
Aujourd’hui je reviens pour vous parler du dernier tome de la triologie “Pour mieux te détruire” d’Ellen Stuart publiée chez Lips & Co Editions. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ma chronique sur le tome 1 et le tome 2. Merci à Lips & Co Editions pour leur confiance !

Résumé

Contre toute attente, Marie et Will ont une relation plus épanouie et des plus sereines ; leurs démons semblent s’être effacés peu à peu.

Sauf que Will se retrouve en prison, et difficile pour Marie d’encaisser ce terrible abandon…

Comment est-on censés aller de l’avant dans ce genre de situation ?

Pendant cette période douloureuse, Marie peut compter sur ses amis. L’un d’eux semble d’ailleurs prêt à tout pour la rendre heureuse, mais avec la sortie imminente de Will, l’ordre des choses pourrait rapidement basculer…

Mon avis

Attention, cette chronique risque de spoiler quelques éléments de l’histoire ! Nous retrouvons donc les aventures de Marie et Will, deux personnes que tout oppose et pourtant, ils s’aiment sincèrement. Le problème ? La mère de Marie va épouser le père de Will, alors même s’ils n’ont pas de lien de sang, ce n’est pas forcément accepté par leurs parents. En plus, Will a enchaîné les coups tordus par le passé, cela inquiète donc la mère de Marie.

Dans ce livre, on retrouve les personnages qu’on avait connu au fil des deux précédents tomes, que ce soit les amis de Marie ou ceux de Will. C’est agréable de voir leur évolution, ce qu’ils deviennent, les problèmes qu’ils rencontrent. Le fait que ce dernier tome aborde des sujets plus profonds, plus importants, même si ce n’est que partiellement, est vraiment bien. Cela permet de parler des violences familiales, de la dépression, de l’alcoolisme, etc.

Pour mieux te reconstruire, c’est la renaissance de Will. C’est dans ce tome qu’il va enfin assumer ses actes, ses paroles, comprendre quand il va trop loin. Si cela lui effleurait l’esprit auparavant, dans ce tome il prend conscience de toutes ses erreurs et qu’est-ce que ça fait du bien. C’est une belle évolution pour ce personnage qui s’est métamorphosé au fil des tomes et qui a gagné en maturité.

Marie, elle, est différente. Elle s’affirme toujours plus, possède toujours son caractère, reste butée et fidèle à elle-même. Mais c’est aussi le tome où on va la voir perdre pied, où elle va tenter d’avancer quoiqu’il arrive. Comme pour Will, je trouve que ce fut un véritable plaisir de voir l’évolution de ce personnage. Marie a toujours été un personnage fort et loyal, qui ne se laisse pas abattre et qui sait ce qu’elle veut. Mais aujourd’hui, elle s’est encore plus endurcie et semble prête à tout affronter.

Ellen Stuart a toujours ce style prenant, qui vous donne envie de connaître la suite et de tourner les pages. Elle sait manier les sentiments, vous faites sourire comme pleurer. J’ai apprécié les touches d’humour dans ce tome, souvent présentes grâce aux amis de notre couple. Mais au-delà du rire, Ellen Stuart sait aussi nous émouvoir.

J’ai vraiment adoré, je me suis prise au jeu. Et j’ai eu énormément de compassion pour Marie. En dehors de l’histoire d’amour, des personnages secondaires qui nous réchauffent le cœur, comme Aaron, il y a aussi des messages d’amour et d’espoir.

C’est dur de conclure une trilogie, de laisser les personnages. Mais ce fut une fin satisfaisante. J’ai aimé chacun des personnages, même si certains m’ont agacé par moment (pour ne pas citer Will, oups) mais ils sont nuancés. Il n’y a pas quelqu’un de fondamentalement méchant, juste des personnes qui agissent mal, parfois, pour des raisons qui leur sont propres. En bref, une très belle conclusion pour cette aventure qui nous en a fait voir de toutes les couleurs.

Pour retrouver ce livre, c’est par ici.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *